Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/12/2014

Pas cher, pas prise de tête et fait maison, le cadeau de noël de la maîtresse

Cher lectrice, lecteur, cher arrivé-là-par-hasard,

voici venu le temps des rires et du vent : c'est bientôt noyel. Plutôt que "rires", "excitation maximale" serait l'expression la plus juste mais là n'est pas le sujet.

Oui, avec un titre pareil TU VEUX SAVOIR, TU VEUX VOIR.

Alors ici le "pas cher" est obligatoire. Non pas que je sois un grosse pince (non juste une grosse pétasse) mais 8 cadeaux pour l'école ça fait vite un petit budget : 3 maîtresses (dont une pour deux, l'avantage des jumeaux), deux atsem, deux dames de cantines et une dame pour les TAP. 

Oui je fais aussi un cadeaux autres personnes qui s'occupent très bien de mes associés. Je trouve que c'est normal. Bref TU VEUX SAVOIR, TU VEUX VOIR.

TADAMMMMMMMM !

Etape 1 : tu fais des sablés mais SURTOUT tu ne le décores pas, du sobre et pas du comme ça

Fais-le savoir sur Facebook pour récolter des encouragements.

sables-noel.jpg

Etape 2 : tu fais des rochers coco et SURTOUT tu les planques (pas comme moi et donc à l'arrivée 2 malheureux rochers par pochette).

Etape 3 : tu écris Joyeux Noël et Bonne Année sur la pochette et au dos le prénom de l'enfant. (par exemple pour l'Atsem de Milou qui fait aussi la cantine ils ont écrit chacun leur prénom puisque finalement elle s'occupe des quatre).

Kit-a-champignons.jpg

Etape 4 : tu mets les biscuits et par exemple de M&M'S dans la pochette

biscuits-mms.jpg

interieur-sachet.jpg

 

Etape 5 : tu refermes avec masking tape et écris le nom de la personne dessus.

Comme tu peux le voir sur la photo, il me manquait une pochette et ça peut donc être aussi très joli avec du papier kraft, non? (Dis oui)

biscuits-tous.jpg

 

 

Pour la recette des sablés voir les internets. 

Et aussi une autre idée home-made et pas chère réalisée il y a deux ans avec de chouettes tasses à lire ici

Décidément, envoyer du rêve avec ce blog va devenir mon créneau.

08/12/2014

Ma patience et moi, on a fait des sablés de Noël avec les associés

Ceux qui me connaissent dans la vraie vie savent combiiiiiien je ne suis que patience (et délicatesse aussi).

La pâtisserie avec les enfants, j'en ai déjà parlé ici. C'est beaucoup de bonheur, CERTES mais aussi beaucoup de nettoyage.

Mais ce week-end j'avais deux bonnes raisons de me laisser gagner par la magie de Noël :

1) c'est bientôt noël

2) Mon neveu de 5 ans était de séjour dans l'entreprise. Or autant je peux laisser mes associés TOUT un week-end devant la télé, autant je ne peux pas laisser un autre enfant TOUT le week-end devant la télé. Imaginez le tableau! Mon frère me laisse son fils et pense tout de suite "grand air, ferme, chevaux, poules, bottes dégueu, furets, câlins avec les chiens"… il ne pense pas "Aristochats, Livre de la Jungle, Cars 1 et 2, La Reine des Neiges et Dexter". Et comme un enfant ça balance j'étais coincée, il fallait que je l'occupe, que je LES occupe.

Le samedi, Grand Mari (mon héros) a bien géré la troupe, les envoyant jouer au cow-boys et aux Indiens sur le tas de cailloux près de l'atelier. Pendant qu'il faisait la vidange de la voiture, il les surveillait et intervenait quand les Indiens commençaient à attaquer leurs ennemis à coup de cailloux. 

L'aprem un petit tour à vélo pendant que je préparais la pâte à gaufres et hop le samedi était passé.

Sauf que le dimanche…. j'étais seule avec Rosette, Milou et Tiot Neveu.

Alors le matin comme une inconsciente que je suis, j'ai lancé "oh! et si cette aprem on faisait des sablés de Noël? " "oh ouiiiiii et on va les décorer aussi!!"

(merde)

Après un aller-retour à marché U parce que Tiot Neveu voulait de la purée verte (histoire vraie) et qu'il me fallait des colorants alimentaires, j'ai fait la pâte à sablés avec Rosette. Jusqu'ici tout allait bien.

Après le repas, je me suis octroyée une petite sieste de 50 mn 15 mn, il me fallait bien ça pour attaquer le glaçage. 

LE GLAÇAGE.

Ce truc qui tâche, qui colle qui coule pas bien que "ahhhhhh ça déborde". J'avais vu le truc chez ma belle-soeur et franchement j'avais pas du tout, du tout envie de m'y mettre avec les associés. C'était le truc interdit (enfin jusqu'à hier) dans l'entreprise tout comme la pâte à modeler (ce truc qui tâche, qui colle et qui "ahhhh ça déborde). 

Donc le glaçage. Ah oui tiens comment on fait un glaçage?

Nom d'un Papa Noël! C'est tout simple en fait. J'étais à nouveau pleine d'espoir. 

Une fois les biscuits prédécoupés et cuits avec Rosette (elle les a faits avec moi, elle n'a pas cuit avec les sablés), nous avons appelé les garçons.

decoupage-sable.jpg

 

"Les garcons, vous venez?" (moi)

"LES GARÇONS VENEZ!!!!!" (Rosette)

Et comme prévu ça a tâché, coulé, collé et "ahhhh ça déborde".

Mais incroyable comme ça les a bien occupés. Et vas-y que je t'y mets trois tonnes de paillettes, que je mélange les glaçages. 

glacage-sables.jpg

preparation-sable.jpg

Concentrés comme devant un Walt Disney

Tranquillité je crie ton nom.

Bon ça a duré juste 40 minutes et ça m'a pris plus de temps pour ranger et nettoyer (indice chez vous : ne JAMAIS laisser le glaçage sécher).

glacage.jpg

Il faut ranger maintenant

 

Et puis surtout devant le résultat, j'ai bien rigolé.

sables.jpg

Elle a mangé Hello Kitty

hello-kitty.jpg

 

 Si tu veux la recette, tout il est sur les internets. 

 

17/11/2014

En vrac comme le salon #2

Houhouhouuuuuu, y'a un peu d'écho ici. Je dois être complètement désorganisée mais en ce moment je suis débordée comme jamais. 

Enfin, je pense surtout que jamais je n'ai été organisée. 

C'est le chantier dans toute la maison, chaque matin on cherche un manteau, un cartable, une boîte à gouter, une chaussure, un cahier de liaison, la fiche de la cantine…. 

A chaque fois que Rosette veut mettre une robe (tous les jours en ce moment), les collants sont soit trop grands, soit trop petits. Il suffirait de trier un peu mais bon, non. Je peste tous les matins en remontant ces saloperies de collants. Plus aucuns de ses leggings ne lui va…

Ce matin, on a trouvé du premier coup le bon collant : bonne taille, bonne couleur, bonheur. Pour finalement se rendre compte qu'il était troué.

J'essaie de me faire des listes de choses à faire mais comme je me les note dans la tête je les oublie à coup sûr. Chaque soir, je peine à m'endormir TELLEMENT je cogite : faut pas que j'oublie ça mais c'est quoi déjà "ça", il faut que j'appelle le dentiste (promis juste après la mise en ligne de ce billet), ah merde j'ai oublié de faire les photos d'identité des associés ce week-end!, et mon rendez-vous chez le dermato repoussé depuis plus de 18 mois, qu'est-ce que je vais faire à manger cette semaine, ah et les photocopies pour l'exposé de Zorro….

Avec les nouveaux rythmes scolaires, les journées sont finalement très longues pour les associés et ils sont très fatigués (et plus particulièrement Milou qui dès le mardi rend les armes) et très courtes pour moi. Aux TAP (temps d'activités périscolaires) où ils vont 1H30 par semaine le jeudi, ils font des activités manuelles, rien de transcendant mais ils sont contents. Milou n'y va plus depuis la rentrée des vacances de la Toussaint, il était le seul petit et s'y ennuyait. Il va donc chez sa nounou et peux y jouer tranquillement avec ses copains.

Aujourd'hui il est avec moi à la maison, il se plaint d'une oreille depuis hier après-midi et est allé se coucher seul à 19h hier! 

Mais tout ça ne m'empêche pas de COURIR encore.

Hier, j'ai enfin franchi les 10km et je peux vous dire que je ne suis pas peu fière de moi. Alors que lorsque j'ai commencé fin mars (le 21 exactement), je peinais à courir 10 mn, je me traitais de nullasse, de grosse, de feignasse, je sais les efforts qu'il m'a fallu accomplir.

 

10KM.jpg

 

Finalement, ces efforts ne sont pas si importants en terme d'intensité. Non, là où je suis contente de moi c'est sur la régularité. Ça c'est la clé de ma réussite. 

Au début, même si c'était court (environ 20 mn), je sortais 3 fois par semaine et puis je suis passée à deux séances de running, une de fractionné et une sortie d'au moins 6 km. Des fois je n'y vais qu'une fois mais j'y vais, je me bouge les fesses!

Et à part une fois où je n'ai pas couru pendant 10 jours (j'avais eu une angine), j'ai toujours eu une activité par semaine. Même s'il pleut (vélo elliptique ou courte séance de running).

Je réussis à me dégager du temps MÊME si c'est parfois hyper compliqué, MÊME si je dois emmener avec moi les associés (et courir beaucoup moins détendue), MÊME si parfois j'ai l'impression de faire passer ma personne avant le reste de la famille… c'est juste une question… d'organisation ;)