24/07/2014

Les associés ont testé le Center Parcs du domaine des Bois Francs #2

Après le premier épisode sur notre installation dans le cottage, voici la… suite! 

Dimanche 29 juin.

Après une nuit pas terrible (pour rester polie) à base de gueulards et autres pas discrets, je ricane sur la tranquillité supposée de Center Parcs. Heureusement, les associés qui dorment "côté jardin" n'ont rien entendu. Ils sont donc EN PLEINE FORME.

Après le petit déj, nous décidons de faire un petit tour à pied jusqu'au dôme pour voir "comment ça fonctionne". Puis direction le cycle center pour louer les vélos. Sauf que nous sommes arrivés juste à la fermeture et que le monsieur dans sa petite cabane nous as grave pressés. On a choisi à la va vite et Grand Mari a un peu haussé le ton, car nous avions proposé de repasser l'après-midi pour choisir tranquillement. (Nous avons du revenir le lendemain pour changer le vélo de Grand Mari, trop petit).

Bref, on a eu nos vélos et comme promis la veille par le gentil monsieur, j'ai obtenu un tarif mid-week pour un total de 90 euros (4 enfants x11,25 + 2 adultes x 22,50 ) au lieu de 144 € ( 4 x 17,5 + 2 x 37 ). 44 euros économisés !

vélo.jpg

Dans les allées du Domaine des Bois Francs

 

Donc sur ce point, mon conseil éco : louez vos vélos le lundi si vous arrivez le samedi. En attendant, vous pouvez découvrir les lieux à pieds et profiter plus de la piscine et des activités, vous réservez les sorties vélos pour après.

Dès le dimanche, nous avons emprunté la voie verte juste à la sortie de Center parcs pour rejoindre la ville de Verneuil sur Avre. Et là c'était 17 km de bonheur (8,5 km aller-retour). La voie verte traverse la forêt, elle est en macadam et niveau sécurité c'est top, puisque interdit aux véhicules motorisés et même aux chevaux. 

Franchement, on a tous pris un pied dingue à circuler tranquillement, sans difficulté (juste une ou deux petites montées) et à l'ombre! Après la forêt la voie verte emprunte un chemin de campagne et rejoint Verneuil. Pour cette première sortie, nous nous sommes arrêtés aux portes de la ville (et puis la chaîne du vélo de Milou a sauté trois fois).

Rentrés vers 17h30, après le goûter nous sommes allés à l'aqua Mundo, histoire de fatiguer les associés. Peine perdue, ça les a reboostés :)

Lundi 30 juin

Premier plaisir pour eux : aller chercher le pain en toute indépendance. C'était le truc le plus cool pour les associés : pouvoir prendre le vélo sans leurs parents. Moins cool pour nous, ils se battaient pour savoir qui irait chercher le pain, qui demanderait la baguette à la dame, qui porterait le porte-monnaie…

Petit tour au Cycle center pour faire réparer la chaîne du vélo de Milou, accueil parfait, vélo reparti.  

Avant midi, Zorro, Rosette et Milou se sont offert une demi-heure de pédalo, Pierrafeu n'avait pas envie d'y aller, donc on a loué pour quatre (à partir de 9,75 € ) . Les associés ont passé un bon moment, Grand Mari a un peu souffert, mais au final tout le monde était content. Ils ont vu le Center Parcs autrement. 

pedalo.jpg

Le midi déjeuner chez nous : j'avais complété mes courses à Carrefour Market. On y trouve de tout et même si les prix y sont plus élevés, je ne les ai pas trouvés exorbitants. Le personnel y est également très sympa.

Après le déj, repos mérité pour les parents et vélo, vélo et encore vélo pour les associés. Nous les avons rejoints pour un tour complet du Parc. La circulation avec les petits n'est pas dangereuse mais il faut faire super attention aux voiturettes électriques très silencieuses et aux trous du cul qui ne garent pas leur voiture au parking. Comme je le disais dans le premier article, tous nos enfants font du vélo facilement et je pense que c'est l'idéal pour des déplacements sereins. J'ai vraiment eu pitié des parents qui se traînaient leurs mômes en vélo avec des roulettes = 30 mn pour 30 mètres… 

Le soir, je suis allée courir. Mais courir dans le Center Parcs, un soir d'arrivée (mid-week) et de départ c'était pas du tout une bonne idée. J'ai fait des tours de lacs pour éviter les voitures et à chaque respiration j'avalais un banc de mouchettes. Miam.

En résumé : la location des vélos est vite, très vite rentabilisée. Il ne faut pas hésiter à retourner au Cycle center, au moindre problème, les réparateurs agissent vite. 

Le pédalo est une activité sympa et pas chère!

La suite au prochain épisode!

Rendez-vous sur Hellocoton !

22/07/2014

Le coup de blues

Les trois grands associés sont partis hier et jusqu'à vendredi en camp de voile, pas loin de l'entreprise. Les effectifs ont clairement diminué et cerise sur le gâteau, ma Maman a pris Milou dès dimanche soir. Retour prévu vendredi ou samedi.

A nous, les matins sereins, les soirées plateau télé et à moi le rangement de toute la maison avec extermination de jouets cassés.

MAIS.

Milou a le blues. Il a bien compris que nous sommes seuls à la maison (et que Papa moissonne) et que c'est pour lui l'occasion ou jamais de se faire dorloter en tête avec ses parents voire avec sa môman.

Hier au téléphone, ll m'a dit "je veux rentrer chez toi parce que je t'aime bien Maman". 

Mon coeur a fondu. Pourtant ce matin, plus rien, plus de "je veux retourner à la maison". 

Mais maintenant moi j'ai le blues.

Je suis vraiment une chochotte ou quoi?

J'ai pas hâte qu'ils aient une baisse de moral quand ils seront très loin de moi. Je ne préfère pas penser à leur premier chagrin d'amour (quand je vois comment j'ai le bide tordu quand ça ne se passe pas bien avec un copain/une copine à l'école…).

Bref, je vais chercher Milou demain matin. 

 

coupdeblues.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !

16/07/2014

Apparences trompeuses…

Vous pensez que votre dévouée pédégère, au vu de l'abandon de blog, est en vacances?

Eh bien pas du tout et c'est plutôt chaud cacao niveau organisation. Car une nouvelle fois, j'ai été faible et comme on a récupéré les associés vendredi dernier (après 5 jours à la mer avec leurs grands-parents bénis) et que les trois grands repartent pour 5 jours, le 21 juillet, je ne les ai pas inscrits au centre aéré.

Seul Zorro a voulu y aller aujourd'hui jusqu'à vendredi pour rejoindre son potos de l'école.

Naïvement j'ai cru que ça allait le faire. Hop, juste trois jours de boulot, ça va le faire.

Je n'étais pas naïve, j'étais dans le déni en fait. Pourtant JE SAIS que quand Grand Mari me dit "si, c'est bon, trois jours, ça va le faire (c'est de famille cette expression), je vais les garder", JE SAIS que ça ne le fera pas. Mais je nie la situation.

Résultat, même si j'ai fait mon boulot du jour, je ne vous raconte pas dans quel stress, ni ne vous dis combien de fois j'ai été interrompue. Heureusement, Dieu créa le lecteur de DVD et Disney, les Disney.

Pleine de bonne conscience, je les ai envoyés dehors assez vite quand même "allez aider Papa à biner les betteraves, ça va être super!"

Sauf qu'ici on passe du "ah bah tiens, on rallumerait bien le chauffage ce 13 juillet" à "putain, qu'on m'installe la climatisation dans toutes les pièces, vite!" et qu'il est donc difficile de laisser les enfants jouer dehors sans avant, les tartiner de "crème qui colle" pour les voir rentrer 20 minutes après "on aaaaaaa soiiiif". Enfin "les voir rentrer", ahhemmmm, j'ai du aller les chercher au champs.

Bref, je ne suis pas en vacances.

Adieu.

Votre pédégère, qui en fait un peu trop, CERTES, mais qui aurait bien besoin de vacances. 

PS : Rosette m'a fait mourir de rire en entrant dans la banque ce soir. Je voulais retirer du liquide et sur la porte, il y avait un pictogramme de billets barrés signifiant "pas de manipulation de liquide". Elle a hurlé devant la guichetière "Naaaaaan Maman, change de banque! Pas ici, ils n'ont pas d'argent".

J'ai ricané comme une dinde. La stress peut-être…

coucher-soleil.jpg

Mon anti stress…

 

Rendez-vous sur Hellocoton !