Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/01/2015

Et puis j'ai acheté des Doc

retrouver mes 16 ans, cette époque où rien n'était arrivé.

Où j'étais en première ES.

Où je ne pensais qu'à mon DST d'histoire et à lui.

Où avec mes 48 kg je me trouvais grosse.

Où j'étais interne.

Où je me sentais libre.

Où je me sentais si seule.

Où j'étais entourée par une bande de potes.

Où je ne savais rien de l'avenir.

Où je ne me posais aucune question sur mon avenir.

Où je n'étais pas une mère de famille écrasée par l'angoisse.

Revenir en arrière pour aller de l'avant.

docmartens.jpg

Grand Mari avait jeté mes bonnes vieilles Kickers. Il est un peu sous le choc ;)

Rendez-vous sur Hellocoton !

05/01/2015

Bonne année, c'est la rentrée!

Oui je sais ce titre ne veut rien dire (surtout que Zorro est rentré à la maison ce matin, maîtresse encore absente) mais il rassemble deux principales informations : on débute une nouvelle année et c'est la rentrée!

Sabine la Pédégère, Grand Mari, Directeur Général et les associés

vous présentent leurs meilleurs voeux pour 2015. 

En vrai c'est surtout moi qui vous la souhaite bonne, belle, pleine de joie, avec de la santé et des sous ed'dans!

Je ne sais pas si vous avez pris de bonnes résolutions mais pour ma part, comme pour les régimes, j'ai arrêté depuis longtemps. 

Ce que je voudrais juste pour cette année 2015:

- qu'elle file moins vite que 2014. Et comme c'est impossible, je pense essayer de plus profiter, de moins râler, de moins m'inquiéter, de moins projeter le pire alors que les associés vont se coucher à 23h un samedi au lieu de 21 h…

-continuer à courir. Je pense que je tiens le bon bout de la route : la course me manque parfois!

-savoir dire non. Du moins le dire et ne pas culpabiliser. Ca fait des années que je m'entraîne mais rien n'y fait, je dis encore "oui" en pensant non et quand je dis "non" c'est parfois encore du bout des lèvres et je m'en veux après.

-avancer dans mon projet (l'air de rien ça bouge un peu).

-moins crier sur les associés (l'air de rien c'est PAS gagné!)

-arrêter de bourrer mes poches de manteau : tickets de caisse, bonbons pour les associés, crayons, paquets de mouchoirs vides, cailloux de Rosette… j'ai l'air d'une mule à chaque fois que je sors!

-trouver une baby-sitter. A.B.S.O.L.U.M.E.N.T

-mettre des robes et jupes. (NAN JE DÉCONNE)

Et vous, vous voudriez quoi?

 

coucher-soleil.jpg

Si t'aimes les photos à base de coucher de soleil, de tarte
au Maroilles et fenêtre de bureau, rejoins moi sur Instagram

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

30/12/2014

Bilan annuel

Comme disait Jean-Louis, "voilà, c'est fini". Enfin presque mais on ne va pas chipoter pour 2 jours.

2014 ne m'inspire rien de spécial sauf peut-être que j'ai l'impression que Noël 2013 était avant-hier alors que c'est bien Noël 2014 que nous venons de fêter. De 2014, ce que je retiens avant tout ce sont les dix ans de Zorro. Les dix ans d'un associé ça vous pose un papa et une maman. 

Comme Julie, je vais faire une petite rétrospective mois par mois, histoire qu'on revienne ensemble sur cette année écoulée chez les associés.

En janvier, on démarrait fort l'année avec l'intervention des pompiers et surtout de la grande échelle dans l'entreprise. Ce même mois j'avais des envies de vengeance à base de velouté qui pue et j'aurais mis au piquet Vincent Peillon, ministre de l'éducation de l'époque. Et comme quoi les choses changent vite, je pensais que jamais nous ne ferions une nuit complète.

En février, Rosette donnait un conseil beauté à base de beurre de karaté tandis que Zorro ne me trouvait pas moche mais vieille, pour le coup j'aurais préféré qu'il garde le silence. Pour la peine je me suis cassée deux jours en thalasso avec les copines, toc!

En mars, j'ai débuté mon incroyable aventure "course à pied", arrêtée en 1997, l'année de mon bac…, Milou me "fondait le coeur" et j'avais du mal à le voir grandir.

En avril, c'était Pâques et je vous donnais un bon plan pour ne pas exploser le budget chocolat et c'était aussi le moment de partager un tendre moment de complicité avec les associés à base de cookies, farine sur le carrelage et mains grasses sur le canapé. Pour votre pédégère c'était aussi le début de la gloire.

En mai, j'avais la trouille de l'équilibre alimentaire et des nouveaux rythmes scolaires pour l'école rurale. J'ai aussi un reçu un super dico des parents, histoire de contrebalancer le stress des travaux dans l'entreprise… Et je me faisais enfin à l'idée

En juin, l'année scolaire se terminait et la course folle commençait avec notamment l'anniversaire à l'arrache de Milou ou comment préparer en moins de deux heures l'annif de son petit dernier quand on a oublié l'arrivée de 5 copains l'après-midi même… C'était le mois où je me décidais enfin à vous parler du dernier né de Marie, où il y avait quelques menus bobos dans l'entreprise et où mon petit dernier grandissait. C'était aussi le mois où les associés me montraient combien il était bon pour eux de vivre à la campagne.

En juillet, nous avions la chance de partir 5 jours à Center Parcs en Normandie, Milou avait un coup de blues pendant ses vacances chez ses grands-parents (le petit malin savait que ses frères et soeur étaient en camp de voile et ses parents étaient seuls à la maison…). C'était aussi le moment pour Grand-Mari de faire corps avec sa moissonneuse-batteuse et pour moi de ne faire qu'un avec le bloc de pâté et les cornichons. Et en ce début de loooongues vacances, j'ai même réussi à positiver!

Et j'avais bien fait de voir le plus plus de ces vacances car à la fin du mois d'août, je m'étonnais de les trouver vite passées! Au milieu du mois, je faisais ma crâneuse en donnant mes modestes conseils de nouvelle runneuse, tandis que Pierrafeu choisissait son agenda et faisait mourir de rire son entourage. Comme je le disais en début de ce billet, c'étaient les dix ans de Zorro et je suis émue de relire ce billet de présentation presque 5 ans auparavant!

En septembre, je vous parlais de mon projet. Il ne s'est pas encore concrétisé… sté tioune. C'était également ma première vraie course, La Parisienne, un moment que je ne suis pas prête d'oublier tout comme la période de petite enfance des jumeaux quand je ne savais pas demander d'aide

En octobre c'était chaud : Grand Mari était à nouveau vissé à son tracteur et je devais assurer seule le quotidien et la fatigue engendrée par les nouveaux rythmes scolaires… Octobre c'était aussi l'anniversaire de Pierrafeu et Rosette, jumeaux mais pas trop et l'un des mercredis les plus pourris de ma vie. Enfin il y eut aussi le coup de boule de Milou et mon coquard..

En novembre, je parcourais mes premiers 10 km de course, pas peu fière! Il y eut aussi 10 choses que vous ne saviez pas sur moi et la nouvelle passion de Milou pour le mot "cul"… Avec les potos de la blogo on  s'est imaginé en 2050  ou comment Grand Mari serait encore plus ringard que cette fois- là! Enfin dans le genre vieillotte Rosette n'était pas mal non plus!

Et déjà décembre! Le mois où ma patience me fait défaut mais ensemble on a quand même fait des sablés de noël avec les associés pour les maîtresses! Comme à chaque mois de décembre la fatigue est bien là mais il me suffit de lire vos commentaires ici ou d'échanger avec vous sur ma page facebook ou mon compte Instagram pour me rebooster. 

Alors, juste MERCI.

Merci d'être là, jour après jour. 

Et à l'année prochaine!

IMG_20140214_074511.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !