Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sabine et associés - Page 6

  • Bilan annuel

    Comme disait Jean-Louis, "voilà, c'est fini". Enfin presque mais on ne va pas chipoter pour 2 jours.

    2014 ne m'inspire rien de spécial sauf peut-être que j'ai l'impression que Noël 2013 était avant-hier alors que c'est bien Noël 2014 que nous venons de fêter. De 2014, ce que je retiens avant tout ce sont les dix ans de Zorro. Les dix ans d'un associé ça vous pose un papa et une maman. 

    Comme Julie, je vais faire une petite rétrospective mois par mois, histoire qu'on revienne ensemble sur cette année écoulée chez les associés.

    En janvier, on démarrait fort l'année avec l'intervention des pompiers et surtout de la grande échelle dans l'entreprise. Ce même mois j'avais des envies de vengeance à base de velouté qui pue et j'aurais mis au piquet Vincent Peillon, ministre de l'éducation de l'époque. Et comme quoi les choses changent vite, je pensais que jamais nous ne ferions une nuit complète.

    En février, Rosette donnait un conseil beauté à base de beurre de karaté tandis que Zorro ne me trouvait pas moche mais vieille, pour le coup j'aurais préféré qu'il garde le silence. Pour la peine je me suis cassée deux jours en thalasso avec les copines, toc!

    En mars, j'ai débuté mon incroyable aventure "course à pied", arrêtée en 1997, l'année de mon bac…, Milou me "fondait le coeur" et j'avais du mal à le voir grandir.

    En avril, c'était Pâques et je vous donnais un bon plan pour ne pas exploser le budget chocolat et c'était aussi le moment de partager un tendre moment de complicité avec les associés à base de cookies, farine sur le carrelage et mains grasses sur le canapé. Pour votre pédégère c'était aussi le début de la gloire.

    En mai, j'avais la trouille de l'équilibre alimentaire et des nouveaux rythmes scolaires pour l'école rurale. J'ai aussi un reçu un super dico des parents, histoire de contrebalancer le stress des travaux dans l'entreprise… Et je me faisais enfin à l'idée

    En juin, l'année scolaire se terminait et la course folle commençait avec notamment l'anniversaire à l'arrache de Milou ou comment préparer en moins de deux heures l'annif de son petit dernier quand on a oublié l'arrivée de 5 copains l'après-midi même… C'était le mois où je me décidais enfin à vous parler du dernier né de Marie, où il y avait quelques menus bobos dans l'entreprise et où mon petit dernier grandissait. C'était aussi le mois où les associés me montraient combien il était bon pour eux de vivre à la campagne.

    En juillet, nous avions la chance de partir 5 jours à Center Parcs en Normandie, Milou avait un coup de blues pendant ses vacances chez ses grands-parents (le petit malin savait que ses frères et soeur étaient en camp de voile et ses parents étaient seuls à la maison…). C'était aussi le moment pour Grand-Mari de faire corps avec sa moissonneuse-batteuse et pour moi de ne faire qu'un avec le bloc de pâté et les cornichons. Et en ce début de loooongues vacances, j'ai même réussi à positiver!

    Et j'avais bien fait de voir le plus plus de ces vacances car à la fin du mois d'août, je m'étonnais de les trouver vite passées! Au milieu du mois, je faisais ma crâneuse en donnant mes modestes conseils de nouvelle runneuse, tandis que Pierrafeu choisissait son agenda et faisait mourir de rire son entourage. Comme je le disais en début de ce billet, c'étaient les dix ans de Zorro et je suis émue de relire ce billet de présentation presque 5 ans auparavant!

    En septembre, je vous parlais de mon projet. Il ne s'est pas encore concrétisé… sté tioune. C'était également ma première vraie course, La Parisienne, un moment que je ne suis pas prête d'oublier tout comme la période de petite enfance des jumeaux quand je ne savais pas demander d'aide

    En octobre c'était chaud : Grand Mari était à nouveau vissé à son tracteur et je devais assurer seule le quotidien et la fatigue engendrée par les nouveaux rythmes scolaires… Octobre c'était aussi l'anniversaire de Pierrafeu et Rosette, jumeaux mais pas trop et l'un des mercredis les plus pourris de ma vie. Enfin il y eut aussi le coup de boule de Milou et mon coquard..

    En novembre, je parcourais mes premiers 10 km de course, pas peu fière! Il y eut aussi 10 choses que vous ne saviez pas sur moi et la nouvelle passion de Milou pour le mot "cul"… Avec les potos de la blogo on  s'est imaginé en 2050  ou comment Grand Mari serait encore plus ringard que cette fois- là! Enfin dans le genre vieillotte Rosette n'était pas mal non plus!

    Et déjà décembre! Le mois où ma patience me fait défaut mais ensemble on a quand même fait des sablés de noël avec les associés pour les maîtresses! Comme à chaque mois de décembre la fatigue est bien là mais il me suffit de lire vos commentaires ici ou d'échanger avec vous sur ma page facebook ou mon compte Instagram pour me rebooster. 

    Alors, juste MERCI.

    Merci d'être là, jour après jour. 

    Et à l'année prochaine!

    IMG_20140214_074511.jpg

  • Mycose que c'est que ça! (je sais ça envoie du rêve)

    Ceux et celles qui me suivent sur Instagram et sur Facebook, le savent, on a fait pousser des champignons dans l'entreprise. Pas à la cave, ni au creux du carrelage de la douche, non!

    Dans notre cuisine (pas sur les joints du carrelage, non toujours pas) grâce au Kit de champignons de Prêt à pousser. J'ai expliqué ici le concept. 

    Incroyable l'ampleur que les pleurotes roses ont pris en 4 jours. 

    Il a suffit qu'ils soient arrosés par 3 pschiiiiits d'eau (le spray est fourni) direct sur le carton pour qu'au bout de 4 jours apparaissent les premiers points roses. Le soir on voyait la différence avec le matin!
    Les associés n'embrassaient plus leur mère en rentrant de l'école, ils se précipitaient pour voir les champignons.

    pleurotes-pret-a-pousser.jpg

    Certains ont hurlé que c'est dégueu à voir. 
    C'est vrai.

     

    Et lundi 15, il était temps de dire au revoir à nos pleurotes. On a beaucoup pleuroté.

    Après un décrochage tout en douceur, j'ai pesé la récolte : 200 g.

    Pour 5, ça fait peu mais bon allons-y!

    Hop à poêle dans du beurre avec de l'ail frais. Je les ai accompagnés d'oeufs brouillés (au thermomix, mais des recettes d'oeufs brouillés, ta mère, ta grand-mère et ton voisin Germain en ont une, va-les voir) sur pain grillé beurré. Avec une salade jeunes pousses et de chou-rouge, un pur délice!

    pleurotes-roses-crues.jpg

    avant la poêle

     

    pleurotes-cuites.jpg

     pendant

     

    pleurotes-pain-grillé.jpg

    et au final : miiiiiiiaaaaam 

    Zorro qui ne mange jamais de champignons, parce qu'il n'aime pas ça, a râlé que c'était trop peu. 
    Pierrafeu a dit qu'on se croirait dans un grand restaurant, Rosette s'est contenté de les engloutir sans respirer. Et Milou n'en a pas mangé, parce que quand même faut pas pousser (même si ça pousse vite).

    Je vous assure que le goût était incroyable, scotchant!

    Même s'il est vrai que la pousse est peu ragoûtante (surtout le matin au réveil, aussi je vous déconseille de placer la boîte devant la cafetière par exemple), c'est dingue de les voir pousser et ensuite de les manger. 
    Zorro qui, je vous rappelle n'aime pas les champignons, voulait à tout prix en connaître le goût (oui, il n'aime pas sans avoir goûté, c'est un enfant quoi). On a passé un bon moment, étonnés comme des gamins (Grand Mari et moi donc) de manger NOS champi.

    Si ça vous dit d'offrir ce kit pour Noël, passez votre commande avant le 21!

    Alors prêts à pousser? 

  • Pas cher, pas prise de tête et fait maison, le cadeau de noël de la maîtresse

    Cher lectrice, lecteur, cher arrivé-là-par-hasard,

    voici venu le temps des rires et du vent : c'est bientôt noyel. Plutôt que "rires", "excitation maximale" serait l'expression la plus juste mais là n'est pas le sujet.

    Oui, avec un titre pareil TU VEUX SAVOIR, TU VEUX VOIR.

    Alors ici le "pas cher" est obligatoire. Non pas que je sois un grosse pince (non juste une grosse pétasse) mais 8 cadeaux pour l'école ça fait vite un petit budget : 3 maîtresses (dont une pour deux, l'avantage des jumeaux), deux atsem, deux dames de cantines et une dame pour les TAP. 

    Oui je fais aussi un cadeaux autres personnes qui s'occupent très bien de mes associés. Je trouve que c'est normal. Bref TU VEUX SAVOIR, TU VEUX VOIR.

    TADAMMMMMMMM !

    Etape 1 : tu fais des sablés mais SURTOUT tu ne le décores pas, du sobre et pas du comme ça

    Fais-le savoir sur Facebook pour récolter des encouragements.

    sables-noel.jpg

    Etape 2 : tu fais des rochers coco et SURTOUT tu les planques (pas comme moi et donc à l'arrivée 2 malheureux rochers par pochette).

    Etape 3 : tu écris Joyeux Noël et Bonne Année sur la pochette et au dos le prénom de l'enfant. (par exemple pour l'Atsem de Milou qui fait aussi la cantine ils ont écrit chacun leur prénom puisque finalement elle s'occupe des quatre).

    Kit-a-champignons.jpg

    Etape 4 : tu mets les biscuits et par exemple de M&M'S dans la pochette

    biscuits-mms.jpg

    interieur-sachet.jpg

     

    Etape 5 : tu refermes avec masking tape et écris le nom de la personne dessus.

    Comme tu peux le voir sur la photo, il me manquait une pochette et ça peut donc être aussi très joli avec du papier kraft, non? (Dis oui)

    biscuits-tous.jpg

     

     

    Pour la recette des sablés voir les internets. 

    Et aussi une autre idée home-made et pas chère réalisée il y a deux ans avec de chouettes tasses à lire ici

    Décidément, envoyer du rêve avec ce blog va devenir mon créneau.