27/01/2014

"Oh! Ma main a pied" *

Hier, j'ai trouvé une sortie de crise made in Pierrafeu en proposant un...bain.

Oui chacun ses méthodes. 
Dans l'entreprise nous ne sommes pas adeptes du bain pour les associés, lui préférant la douche : plus rapide, en moins de 20 mn les quatre y passent, séchage, crémage et pyjama compris.

Le bain c'est beauuuuuucoup plus long. Et plus mouillé aussi.

D'abord, il faut chauffer la salle de bains. Oui parce que vu la taille de la pièce, le seul radiateur en fonte ne suffit pas.

Ensuite il faut remplir l'énorme baignoire datant des années 50.

Puis il faut négocier "qui ira en premier" alors que les quatre associés sont à poil et prêts en découdre avec leurs adversaires frères et soeur.

Souvent ils se baignent par deux. A chaque fois même. Mais pas hier.

Hier, "le bain seul " avait été mon unique issue de secours pour que Pierrafeu arrête de hurler et de se rouler par terre. C'était dimanche soir, nous étions crevés (je parle des parents) et l'espace d'un court moment j'ai été faible.

A peine lui avais-je dis "ce soir, vous prenez un bain. Et même ce sera chacun votre tour, seul" que le Pierrafeu était debout, séchant sa morve avec le revers de sa manche.

Après d'âpres négociations, c'est Pierrafeu qui a baptisé l'eau du bain. 

Avec ses palmes, il a vidé la moitié de la baignoire mais PAS GRAVE, il ne braillait plus.

Au bout de 13 minutes il est passé au shampoing et à 15 mn je le sortais de l'eau.

Ce fut ensuite le tour de Milou, celui de Rosette et enfin celui de Zorro. A chaque entrée d'un nouveau baigneur, j'ajoutais de l'eau chaude. 

Zorro était donc au top niveau. 

Et en fait, c'est génial!

Pendant que l'enfant pataugeait dans l'eau (de plus en plus crade) avec un(e)frangin/e au bord de la baignoire, j'étais assise bien au chaud et je bouquinais, Grand Mari était lui devant un truc de sport à télé avec Zorro.

Histoire d'avoir la paix totale, je leur avais donné le masque et le tuba, pas de causeries intempestives! 

Non mais vraiment quand on est parents, on en apprend tous les jours!

* C'est ce que Pierrafeu a dit quand il a mis la main dans l'eau pendant la vidange de la baignoire.

bain, oh bain les enfants, donner le bain

Rendez-vous sur Hellocoton !

23/01/2014

Pierrafeu tente sa chance

Les associés ne sont pas du genre à ne pas parler la bouche pleine. Au contraire. Pas que postillonner sur leur voisin leur plaise (enfin moins que de lui roter dans l'oreille), non c'est surtout qu'ils ont TOUJOURS quelque chose à dire. Surtout au petit-déj, comme si cette nuit sans parler les frustrait trop. 

Il faut qu'ils rattrapent le temps perdu (dormir c'est pour les taiseux).

Ce matin, Zorro nous expliquait que la Reine d'Angleterre "possède" plusieurs enfants. Aussitôt, je le repris : "on dit la Reine d'Angleterre a plusieurs enfants, on ne possède pas des enfants Zorro". 

Il acquiesça trouvant même que "posséder des enfants, ça faisait esclave".

Grand Mari jusqu'ici silencieux déclara alors de façon solennelle : "oui c'est plutôt l'inverse ici. C'est nous les esclaves de nos enfants."

Et Pierrafeu en désignant du doigt son père : "Toi là! Va me chercher un coca et des bonbons!"

 

^_^

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

20/01/2014

Lettre à Vincent Peillon (encore)

Monsieur Peillon, 

instituteur absent, instituteur non remplacé, réforme des rythmes scolaires, vincent peillon

je vous écris encore une lettre que vous ne lirez peut-être pas

Ce matin, coup de fil à 7H50 d'un parent d'élève nous indiquant de "garder Zorro, sa maîtresse est absente."

Depuis le début d'année, nous sommes à 8 jours d'absence non remplacée. 
Alors, je me disais : vu que pas mal de monde est opposé à cette réforme des rythmes scolaires en grande partie à cause de votre précipitation (oui, votre chef a dit le "changement c'est maintenant" mais il ne faut pas tout prendre au pied de la lettre M.Peillon), pourquoi vous ne travaillez pas plutôt sur les effectifs?

Pour que par exemple il y ait des professeurs des écoles pour remplacer leurs collègues absents.

Eh, eh, eh c'est pas bête mon idée, vous ne trouvez pas?

Ainsi les élèves ne perdraient pas de temps scolaire dans un programme déjà bien chargé et leurs parents pourraient partir sereinement au travail au lieu de chercher au pied levé un moyen de garde.

Ah, bien sûr vous allez me dire que les autres professeurs doivent prendre en charge les élèves du prof absent. Oui mais nous avons un petit coeur et ne prenons pas les instits pour des nounous. Donc tant que nous pouvons le faire, on s'occupe de faire garder l'enfant sans école. 

Nous avons la chance d'avoir quelques solutions. Mais tous les parents ne sont pas dans notre situation.
Et parfois, nos solutions coincent. 

Alors, vraiment cher Vincent, c'est pas une bonne idée de créer des postes de remplaçant?

Je suis certaine que cette proposition retiendra toute votre attention.

Cordialement,

Sabine Pédégère

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !