22/09/2014

En vrac…comme ma tête

Oui j'ai la tête en vrac. Plein d'idées, plein de projets s'y bousculent mais je ne commence rien.
Comme si j'avais les fesses collées à ma chaise de bureau, comme si j'avais les pieds collés derrière l'îlot de la cuisine, comme si j'avais les mains agrippées au pommeau de la douche, comme si ma tête ne voulait pas quitter mon oreiller.

En ce moment, si c'était possible je passerais bien mes journées à dormir. A lire, à dormir, à lire.

Mais bon, petite entreprise et 4 associés obligent, il faut bien s'activer. Se lever, s'occuper des associés, préparer le repas, s'occuper de cette saloperie de linge (dans une vie rêvée j'aurais quelqu'un qui ferait tout le linge à ma place : lavage, étendage, pliage, repassage et rangement dans les armoires. Oh et puis tiens, cette personne trierait et rangerait les habits devenus trop petits et regarnirait les armoires en temps voulu), faire un peu de ménage, gérer les devoirs, les activités, rendez-vous médicaux et travailler.

C'est déjà pas mal en fait. C'est le lot de tous les parents et celui de chacun même sans enfant (mais avec moins de linge et la possibilité de grignoter devant la télé les soirs de flemme…)

Depuis quelques mois ça me frustre, ça me stresse. Je dois avancer, faire quelque chose pour changer ça, trouver ma voie, une autre voie. 

Choisir entre ces deux chaises et aider mon cul à ne plus hésiter. Mon cerveau doit prendre une décision.

Ce billet c'est un peu le statut mystère sur Facebook. Mais au moins j'ai posé ça là, et je compte sur vous pour me demander des nouvelles et me botter le cul dans quelque temps.

Sinon ça va, vous?

teteenvrac.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !

15/09/2014

Ma première course…

En mai dernier, j'ai accepté le défi de courir La Parisienne avec la team Nivea.

Tout de suite après, je crânais. Ouais, le 14 septembre je cours La Parisienne. Ouais, ma première course. Ouais, ça va le faire.

En juin, je me disais que j'étais cinglée.

En juillet, je courais à peine 5 km sans m'arrêter.

En août, je me disais que j'étais définitivement inconsciente.

En septembre, je réalisais (grâce à Aurélie) que ce n'était pas une distance de 5,7 km mais de 6,7 km que je devrais parcourir. Gloups. 1 seul km, un si petit km qui me paraissait si grand. SI LONG.

Le 13 septembre, j'ai songé à sauter du 1er étage de ma maison, histoire de me casser la jambe et de forcément avoir une excuse en plâtre pour me défiler.

Mais non, j'y suis allée. 

Et puis j'avais toutes les bonnes conditions réunies: dormir la veille chez Léonie qui habite tout près du Champs de Mars et qui cuisine de merveilleuses pâtes au saumon, courir avec la Team blogueuse Nivea dont fait partie Camille, une pro de la course, notre coach "virtuel" depuis des mois.

N'empêche le matin, je n'en menais pas large, heureusement que Léonie m'a accompagnée jusqu'au stand Nivea pour me motiver (je la soupçonne d'avoir eu peur que je prenne la direction de la Gare du Nord…). 

Bref, hier je me suis mêlée à 35 000 nanas plus ou moins expérimentées pour la toute première course de ma vie sous un superbe soleil.

Et c'était génial. Malgré l'attente d'une heure où nous étions serrées comme des sardines sur le pont d'Iéna, malgré les ralentissements pendant la course, malgré la dame qui a traversé la route juste devant moi (et se casser la jambe à ce moment là aurait été vraiment dommage), c'était sensationnel de courir dans Paris, dans l'un des plus beaux quartiers, imaginez comme ça me changeait de mes chemins de campagne où je cours seule la plupart du temps! Des groupes musicaux et des supporters nous ont encouragés sur tout le parcours. L'ambiance était extra.

10302017_607323589388302_7112605579532281334_n.jpg

En attendant le départ, photo d'Aurélie.

 

Et puis tout au long de la course j'ai fait équipe avec Isabelle (puisque Stéphanie courrait trop vite pour nous :P  et on avait perdu Céline), on s'est motivées, encouragées et c'était encore une première pour moi, de courir avec quelqu'un qui a le même rythme!

Et une fois la ligne d'arrivée franchie, la joie, la fierté le bonheur de l'avoir fait sans s'arrêter (sauf pour prendre de l'eau), d'être en sueur pour la bonne cause!

laparisienne.jpg

c'est moiiiiiii !

J'étais une championne! Dans le train du retour, j'imaginais l'accueil triomphal qu'allait me réserver mes associés sur le quai de la gare. J'avais déjà ma médaille autour du cou, prête à me faire acclamer.

Finalement, je les ai attendus plus de 10 minutes devant la gare et ai retiré ma médaille quand les gars de ma cambrousse venaient me voir pour des autographes.

Ils sont donc arrivés en retard mais ont hurlé dans la voiture quand j'ai dégainé mon trophée. Tout de suite, Zorro a voulu connaître mon classement, Pierrafeu n'en avait que pour la Tour Eiffel, Rosette trouvait la médaille trop jolie et Milou s'est délecté de la barre de céréales offerte par la course.

Grand Mari a pris des nouvelles de mes mollets qui pour la première fois (encore une première) ne m'avait pas fait mal. 


A la maison, la nouvelle championne a vite était remise dans le bain : faire le repas, coucher les enfants … mais les associés ont crié en choeur alors que je redescendais l'escalier après le bisou du soir, "bonne nuit championne!". 

médaille.jpg

médaille sur toile cirée

Alors, on se dit à l'année prochaine? 

Et pour vous dire combien c'est faisable même quand on est une chèvre de la course, lire ici et ici

Ah oui et mon temps?

chrono.jpg

Et vraiment un grand merci à Sophie et Nivea!

Rendez-vous sur Hellocoton !

10/09/2014

Laissez parler les Petits Carnets (avec cadeau ed'dans!)

Récemment j’ai découvert une chouette boutique, toute douce, originale mais pas trop folklo, classique mais pas coincée.

Ouais un savant mélange de belles choses intemporelles. Des accessoires uniques : écharpes, bijoux, sacs faits main, au coeur des savoir faire du monde avec de belles matières.

Des modèles uniques et des créations exclusives pour cette boutique.

Et cette boutique c’est Les petits carnets !

Bénédicte la gérante des Petits Carnets m'a offert cette paire de boucle d'oreilles

BO.jpg

Des dormeuses en pierre brute quartz vert ciselée à la main, sur tige en plaqué or vendues à 29 euros.

Beaucoup des objets proposés sont à prix abordables (petites trousses, écharpes, bijoux fantaisie…), on peut trouver un cadeau quelque soit son budget. Il y a aussi la petite joaillerie et les accessoires en cuir pour des cadeaux plus "importants".

accessoires.jpg

Echarpe à 19 €, trousse de toilette à 5 €, trousse à bijoux 12 €, sac à mains à 59 €

bijoux.jpg

Collier en perles de verre à 25 €, bracelet à 59 € pièce, bague à 15 €, collier ras de cour à 59 €

Et la bonne nouvelle c'est que Les Petits Carnets offrent à toutes les lecteurs du blog 10% de réduction sur l'ensemble du site avec le code SABINE ET LES PETITS CARNETS.

ET, ET, ET l'un ou l'une d'entre vous aura la chance de remporter un bon d'achat de 40 € à valoir sur la boutique (frais de port compris ). 

Alors pour jouer, vous me dites quel est votre coup de coeur chez les Petits Carnets en me copiant le lien dans votre commentaire. Vous avez jusqu'au 18 septembre minuit pour jouer, tirage au sort dans la foulée.

Edit du 22 septembre : bravo à Charlotte ! j'attends ton adresse mail sur mon mail pour te mettre en relation avec Les Petits carnets. 

Rendez-vous sur Hellocoton !