Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

famille nombreuse

  • Va courir !

    index.jpg

    En fait pour tout vous dire mon titre devait être un brin plus vulgaire mais je me suis retenue. Certainement parce que je suis plus détendue.

    Depuis que je cours.

    En long et en large dans la campagne, pas derrière le temps.

    Lire la suite

  • Pause capitale

    Il y a peu, je disais que prendre du temps pour moi n'était pas ma priorité, trop compliqué à gérer.

    Mais il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis. Et des fois, je ne suis pas imbécile.

    Surtout quand la météo est avec moi et que la pluie tombe à seaux. Et oui, quand il flotte sévère, Grand Mari a moins la possibilité d'un tête à tête avec son tracteur.

    Lassée (le mot est faible) de ces journées et soirées passées à m'occuper seule de nos associés, j'ai sauté sur l'occase d'un déj entre amis à Paris pour prendre l'air.

    Cécile doit ricaner en lisant ce billet parce que bon c’est grâce à elle et à son expérience que je me suis octroyée cette pause «  envoie bouler tout le monde, ne culpabilise pas si Grand Mari doit bosser, laisse-les aux grands-parents, viens ! ».

    Je suis venue, j’ai bu (juste une bière japonaise), j’ai déjeuné (chez Higuma, avec Cécile, Papa Cube et son adorable Violette), j’ai marché (sur les berges de Seine avec Cécile), j’ai attendu (40 mn à la Gare du Nord).

    Rien d'extraordinaire, juste de l'ordinaire cool.

    Me voilà prête à attaquer cette deuxième semaine de vacances.

    Enfin, au moins jusqu’à mercredi…

     

    monuments-paris.jpg

    Souvenirs pour les associés (mieux que de la Tour Eiffel en toc!)


    higuma.jpg


  • Oui une famille nombreuse c'est du boulot (en fait)

    Très souvent je réponds "mais non, quatre c'est comme deux ou un, quand tu dois t'occuper d'un enfant, tu dois passer du temps et puis c'est tout!" 

    Et en fait aujourd'hui je voudrais faire mon coming out. Je sais très bien ce qui me pousse à répondre cela quand on me dit "ouais mais toi, t'en as quatre", c'est l'idée que certains doivent avoir "attends, elle l'a voulu", alors que OUI c'est du boulot.

    Voilà, je ne veux pas me "plaindre" parce que (même si contrairement à ce que certains pensent, rien n'était programmé) nos enfants nous les avons et sommes très contents qu'ils soient quatre. 

    Et c'est à cause de cela que je refuse parfois de l'aide ou que je n'en demande pas... en même temps on ne m'en propose pas tellement non plus. (Tatafouine, je ne parle pas de toi et tu le sais). Je considère que c'est ma vie et que je ne dois pas l'imposer aux autres...

    Et puis être sans cesse en demande quand ton entourage ne voit rien à ta difficulté c'est se sentir la dernière des .....

    Pourtant ce matin, en préparant Pierrafeu et Zorro pour le centre aéré je me suis dit que c'était bien  facile deux enfants. Je veux dire : j'ai vu LA différence. L'habillage a été rapide, le petit déj plutôt tranquille, et quand Rosette et Pierrafeu nous ont rejoints pour partir au centre, nous étions prêts!

    Attention, je ne veux pas dire que c'est plus évident pour les familles avec moins d'enfants.

    Je sais très bien qu'une mère peut-être épuisée avec un seul enfant suivant son niveau d'agitation par exemple.

    J'ai moi aussi été épuisée quand je m'occupais de Zorro. Mais c'est comme pour le sommeil, je pense qu'on adapte nos forces. 

    Et pour être complètement honnête, je n'ai pas envie d'être "réduite" à ma famille. J'aime aussi rendre service et serais triste de pas être sollicitée parce que "ouais mais toi, t'as quatre enfants". 

    Parce qu'on en revient toujours à la même chose, je ne suis pas que mes enfants, je ne suis pas que ma famille. 

    Et maintenant quand on me dira "oui mais toi, t'en as quatre", je ne répondrai toujours pas "ah oui j'ai plus de boulot" mais je m'autoriserai à le penser. 

    Par contre pour ce qui est de la remarque "hannn, je ne sais pas comment tu fais avec quatre", ma réponse restera inchangée : "bah, je fais c'est tout."

    4.jpg

     

    Ps : je me relis et je ne sais pas si j'ai été très claire....