Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cuisine

  • Et ma cuisine, c'est du poulet? (avec concours ed'dans)

    Il m’est arrivé un truc de dingue.

    J’ai pas remis au frais les bâtonnets de surimi.
    Ouais. Ils ont passé la nuit en dehors du frigo.

    Bonjour l’odeur au réveil. Ca pue déjà quand c’est frais mais alors quand c’est « chaud », ça chlingue !

    Une fois, les surimis puants remisés au seau des poules, je me suis dit qu’il fallait y voir un signe. 

    Dukon, c’est pas pour moi. J’aime la viande et le poisson. Mais pas au petit déjeuner.
    Non, le matin avec mon café je préfère le Roquefort.
    Ou le Maroilles.

    Alors pour fêter ce signe du destin, je me suis mise aux fourneaux.

    Une tarte aux pommes et des rochers coco.

     

    sabine_cuisine_web.jpg
    Photograhe culinaire, c'est un métier

    Et puisque qu’on est dans la cuisine, fuyons ! restons-y.

    J’ai gagné chez Anna Panika, les papillotes de poulet Maggi.

    Avec les associés on a testé la papillote « herbes de provence ». J’ai utilisé des blancs de poulets du carrefour market. (Parce que sur l’emballage, c’est écrit que tu peux utiliser un poulet entier d’environ 1,2kg mais ceux de l’entreprise font environ 2,5kg).

    Pas d'ajout de matière grasse, tu mets la viande dans le sachet prévu à cet effet, tu saupoudres d'épices, tu secoues et hop dans un plat au four. 

    Si tu veux voir un véritable reportage photo sur ce sujet, je te conseille la lecture du billet de ma cousine Béatrice. Un vrai roman photo culinaire !

    C’était bon ! Et c’est vrai que ton four reste propre n’est pas plus sale !

    Si ça te tente de tester le poulet papillotes Maggi, tu me laisses un commentaire avec comme sujet le poulet.

    Jeudi midi, je tirerai au sort deux gagnants qui recevront un lot de trois papillotes : «herbes de provence», « paprika et tomate » et « ail et oignon ».

     

    maggi_web.jpg
    Photograhe culinaire, c'est un métier, bis

    Merci donc à Anna et Réquia de m’avoir renvoyée en cuisine ;-)

    Ps1 : j'ai peur que nos oeufs aient un gôut de surimi...

    Ps2 : la boîte Alsa sur la photo c'est un clin d'oeil à Muriel

     

    Edit du 11 novembre 15 h 00 :

    Zorro a choisi le n°7 et sa cousine a choisi le N°5.

    J'attends donc les adresses mail de bbflo et littlecocoon , bravo vous avez gagné!!!

  • Maroilles addict

    Comme j’ai toujours pas inscrit les gosses à la cantoche, tous les midis faut que je m’y colle : faire à manger pour six et pas toujours la même chose !

    "Tiens un gratin de chou-fleur" je me suis dit !! Aussitôt dit pas aussi tôt fait mais, voilà il est là gratinant dans le four à 220 degrés.

    Pour se faire griller l’emmental ainsi, mon gratin m’a coûté une cocotte minute (pour cuire le chou-fleur), une casserole( pour la béchamel), une passoire (pour laver et égoutter le chou fleur) et bientôt un plat incurable en vaisselle.

    C’est midi, les nains rentrent de l’école.

    « -Oh, ça sent mauvais! remarque Rosette en se bouchant le nez.

      -Ah, ouais ça pue ! Pierrafeu, profite de l’occasion.

      -J’ai fait du gratin de chou-fleur et c’est vrai qu’à la cuisson ça sent pas bon.

      -J’essaie de défendre mon beefsteak mon gratin.

      -Tu vois Rosette, t’aimes le Maroilles, ben c’est pareil le chou-fleur ça sent pas bon mais c’est bon ! »

    -Mais ça sent bon, le Maroilles !! »

     (Elle a raison en plus!)