Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les vacances de la lose...

schnepfenried .jpg

Dès notre arrivée dans les Vosges, je me suis clairement interrogée sur ma lose des vacances. J'ai même proposé à Grand Mari de repartir seule dans notre Picardie tellement je dois porter la poisse vacancière.

A notre arrivée dans notre location, un chalet drôlement bien pris en photo sur le site de résa, bien plus petit, quoi, Pierrafeu est allé directement se coucher. Après 5 heures de route sans rien faire. A 15 heures donc. Pendant plus de deux heures.

Il s'était un peu plaint de la gorge la veille, mais plus rien ensuite (certainement mes incantations à base de Lysopaïne pilée). Je m'étais dit que non, je ne pouvais pas revivre un tel épisode de maladies, comme celui vécu en Bretagne, avec 6 jours de diarrhées et analyses de selles (bon appétit) pour Pierrafeu et Milou et une urticaire géante avec tronche de boxeur pendant 5 jours pour Milou (oui, il avait fait fort).

CA NE POUVAIT PAS SE REPRODUIRE.

Eh ben si (hein).

Donc, après ses plus de deux heures de sieste, Pierrafeu présentait un beau 39°6 de température malgré le doliprane et c'est gaiement que nous sommes allés louer le matériel de ski "J'vous préviens les gars, vu la météo annoncée, on ne pourra skier seulement que dimanche et lundi, alors les microbes, vous les oubliez!". 

A croire que je n'ai aucun don pour encourager mes troupes puisque dès dimanche midi, en plus de Pierrafeu, Zorro et Milou ont présenté quelques signes de faiblesse. Et à 19h, j'avais 3 fiévreux au compteur complètement amorphes (et râleurs).

Bien évidemment pour conjurer le sort et éviter de me taper une nouvelle attente à la vente des forfaits, j'avais directement payé deux jours de remontées pour tout le monde.

Ah, les remontées, parlons-en! Que des téléskis. Pour le plus grand bonheur de Milou qui ne réussissait à ne parcourir que la moitié de la montée. Ça donnait donc : trois associés arrivés en haut, un Milou que l'on dépassait et auquel on hurlait "recommence, on t'attend en haut!". Et bien évidemment il n'arrivait jamais. Le lolage mes amis, le lolage!

skier-vosges.jpg
En attendant Godot Milou...

 

Dimanche midi, fiévreux et découragé, Milou a donc décidé "non mais c'est bon, j'arrive pas à monter, je ne ferai plus jamais de schki".

A 14h, j'ai donc ressorti mes encouragements "Milou, on a pris des forfaits sur deux jours, loué tout le matos, alors maintenant, tu rechausses et tu grimpes!"

A 16h, il arrivait enfin en haut de sa première piste quand ses frangins étaient au plus bas de leur motivation. Hop, on a remballé.

Lundi matin, seule Rosette était vaillante (championne) et on a pris rendez-vous avec le doc ...pour le début d'après-midi.

Grand Mari a bien tenté de négocier avec la secrétaire un rendez-vous le matin « mais on a pris les forfaits sur 2 jours, vous savez pas ce qu’elle me fait vivre » mais elle n’a rien voulu entendre. A 14h45, nous étions tous les 6 chez le doc (ouais ça occupe). « Ah mais ce matin, vous n’avez pas réservé le rdv, Monsieur. Oui vous avez appelé, mais non, vous ne m’avez pas dit “je prends ce créneau“ ».

Ce lolage les amis, ce lolage !

Heureusement un autre rendez-vous était possible à 16h45. Histoire de ne pas retourner dans notre cage-à-lapins-drôlement-bien-prise-en-photo, je suis allée patienter à la bibliothèque de Munster avec Pierrafeu et Rosette pendant que Grand Mari rendait le matos de ski avec les deux autres associés. Les accompagner était au dessus de mes forces « maaaais j’ai pris deux jours de forfaits » ai-je chouiné au moment ou Grand Mari refermait la porte du Jumpy.

Et le diagnostic est tombé : angine bactérienne pour les trois. J’ai même cru que le doc allait vomir sur ses baskets en découvrant la gorge de Zorro. J’étais à la limite de lui demander des antidépresseurs quand il a constaté les dégâts « oh bah c’est vraiment pas de chance ces angines ! En plus la météo annoncée est très mauvaise toute la semaine « et en plus j’ai payé deux jours de forfaits » ai-je ajouté.

Après un passage de près de 45 mn à la pharmacie où la préparatrice a enfoncé le clou « oh bah c’est vraiment pas de chance ces angines ! En plus la météo annoncée est très mauvaise toute la semaine, alors qu’il a fait si beau la semaine dernière » nous avons regagné notre cage-à-lapins-drôlement-bien-prise-en-photo, les bras chargés d’antibio et de munster.

Je vous la fais courte sur le reste de la semaine : mardi et mercredi pluie, jeudi pas de pluie youpi mais un vent à décorner la bête des Vosges et balade vite terminée par peur de voir un associé s’envoler et vendredi belle neige. Je pense qu’on aura eu toutes les facettes de la météo Vosgienne, non vraiment je n’en demandais pas tant (surtout que j’avais pris des forfaits sur deux jours). Le samedi jour de retour, j’ai pleuré devant les sommets à nouveau enneigés et le soleil magnifique qui les réchauffait.
Milou a eu cette phrase hautement philosophique « ben regarde pas dehors si ça te fait mal au cœur »

schnepfenried-neige.jpgLa station Schnepfenried enneigée

Heureusement, on avait de super potes en vacances à Gerardmer (qui selon l’annonce était à 15 mn de notre cage-à-lapins-drôlement-bien-prise-en-photo mais selon la réalité à près d’1h) et on a pu boire ensemble pour oublier.

lac-gerardmer.jpg
Le lac de Gérardmer, tellement... romantique?

 

Ces vacances étaient aussi l’occasion de fêter les 40 ans pas-trop-surprise de mon amie et de faire la fête avec 40 personnes pour l’occasion. Nos hôtes avaient retenu des chambres sur place et Pierrafeu nous a offert en pleine nuit notre dernière frayeur des vacances : une chute du haut du lit superposé. En pleine nuit avec sang ed’dans. Après avoir pleuré 10 secondes, il s’est immédiatement rendormi dans le lit avec son papa et moi je me suis levée plusieurs fois pour vérifier qu’il respirait encore.

Une bien bonne nuit.

Je vous passe le retour de 5h (alors que le GPS annonçait 3H40) la tête pas là où il aurait fallu, le coffre à déblayer (avec odeur de munster mêlée aux odeurs des combi pas tout à fait sèches à cause de la neige de vendredi) et la fatigue générale de la famille.

Aux prochaines vacances, je pars seule ! Et je prends mon forfait au jour le jour!

Edit !!

Comment j'ai pu oublier de vous raconter AUSSI les travaux pendant notre séjour! En arrivant, le propriétaire qui-a-drôlement-bien-pris-les-photos, nous fait visiter les lieux et explique que bientôt il y aura une chambre et un sauna au rez-de-chaussée. Et que "les travaux, l'on sait quand ça commence mais rarement quand ça se termine" et qu'il n'a pas de nouvelles de l'entreprise malgré les relances.

Je vous le donne en mille (même si vous avez compris), les gars ont débarqué le lundi matin, la perceuse et le marteau sous le bras. Pour ne repartir que le jeudi sous la menace. Ils étaient polonais (embauchés par une boîte française) et ne disaient pas comprendre ce qu'on leur demandait. Par contre ils ont réussi à demander le code wifi de la location à Grand Mari. En fait le propriétaire n'arrivait pas à les faire partir et le jeudi à 8h45 j'ai légèrement pété un plomb. Et étonnamment à 10h, ils remballaient. Franchement on a pas été hyper embêtés car le lundi, le mardi et le mercredi nous n'avons été que peu présents mais le jeudi, nos amis venaient passer la journée et les bruits de perceuse à 8h45 ont eu raison de ma patience (on n'entendait même plus les clips à la télé!)

 

Infos pratiques

Si le temps l'avait permis nous nous serions éclatés à la station Les Schnepfenried. Station familiale avec 13 pistes (un des plus grands domaines skiables des Vosges) tous niveaux du vert au noir avec enneigement assuré grâce aux canons à neige. Attention que des télé-skis! 

Nous avons loué notre matériel à la boutique La Godille à Munster, équipe super sympa!

Niveau balade à pied nous avions apparemment de quoi faire depuis notre location à Mulbach-sur-Munster mais le temps nous a plus incité à rester au chaud (et au sec). Enfin exception faite pour la super piscine de Munster.

Commentaires

  • Bonjour !
    Je partage votre agacement ? Tristesse ?
    Pas mal de loose de notre côté aussi...
    Chalet connu mais une seule demi-journée de ski (glace à 10h, soupe à 12h) pendant laquelle mon dernier s'est fait une entorse du genou (à 4 ans et demi...).
    Puis deux jours d'écopage : l'eau s'est infiltrée dans le chalet...
    Pas de pluie mais un vent à décorner les bœufs aussi...
    Et tellement doux qu'on aurait dû prendre des bottes car on pataugeait aussi à l'extérieur...
    Une semaine qu'on ne gardera pas en mémoire...
    Bon retour chez vous !

  • Venez on fait un club!

  • C'est parti pour le club !
    A condition que pour les prochaines, ce soit plus cool...
    Ceci étant, on joue à domicile pour les suivantes ! Donc on croise les doigts pour qu'il n'y ait pas de mauvaise surprise côté maison...

  • Alors effectivement pas de chance.
    La prochaine fois station du lac blanc le top !

  • Où nous étions c'était très bien aussi. Pas bol avec la météo (et le reste) :)

  • Sabine, je t'admire.
    Moi avec "seulement" deux, je me dis qu'une journée ou un weekend à la neige c'est déjà beaucoup (et usant) !!!
    Et on ne gère pas encore le gros matos et les forfaits mais je retiens pour plus tard, les forfaits au jour le jour...

  • Là, ils sont grands, franchement passée la 1ere journée, c'est génial (d'habitude).

  • Deux options : soit tu as vraiment fait un truc pas cool dans une ancienne vie (comme moi avec le sommeil de mes gosses, c'était parce que j'avais torturé des chats), soit tu auras une vie parsemée de pétales de rose dans la prochaine.
    Sinon, les assurances fonctionnent parfois pour les forfaits, si tu n'as pas regardé, ça peut être une piste (sans téléski). Des bises.

  • J'ai même pas le courage de regarder et puis il aurait fallu un certificat du doc?

  • ah ouais y'a du level quand même ... j'avoue on se fait souvent des ptits trucs sympas nous aussi ( angine à gerber toute la nuit et rentrer en fauteuil roulant pour Grand Monstrou, sans oublier le plâtre sur l'intégralité de la jambe de petit Monstrou 12 jours avant de partir au Maroc ...
    Mais là tu cumules !!
    Bon ben y'a plus qu'à te souhaiter du repos maintenant que tu es de retour chez toi ...

  • Tu gagnes.

  • En parler ça doit faire du bien ;-)
    Dis toi que les prochaines vacances seront les meilleurs de ta vie...il ne peut plus rien vous arrivez d'autres (enfin je l'espère pour vous)

  • Je ne suis pas prête de repartir ;)

  • La maladie des gosses en vacances au ski c est ma hantise...tu paies les cours de ski en avance, les forfaits et tout le toin toin... je suis a la limite de les passer a l eau de javel :). Bon c est vrai que tu as pas eu le plus beau temps et le plus beau visage de la région...faudra revenir au schnepf maintenant que tu maitrises son écriture ;) pour te mettre du baume au coeur, avant nous avions un chien et nous sommes parti au ski avec.... il a chopé la gastro en bouffant de la neige... tu imagines un chien avec la gastro que tu as laissé 2h toutes petites heures dans un appartement et qui peut pas se retenir ni par le haut ni par le pas.... c est hmmmm

  • Non, je ne veux pas imaginer.

  • ouais, ça va mieux toi?

  • Alors là je compatis. Une semaine pour nous dans un chalet dans les alpes du sud que nous louait un collegue a un super prix. Mon numero 3 nous a faitla joie de commencer une gastro sur la route ....on a passé une nuit dans une chambre d'hote et il a repzint la couette...ensuite deux jours ou il etait pas au top a dormir toute la journee....et ensuite j'ai pris le relai avec 39 et bronchite.....3 jours....heureusement les deux grands ont un peu profité . Moi et le dernier juste une demi journee youpi !!!

  • Viens on fait un club !

  • Ahhh les forfaits pour 2 jours !!
    Je pense que c'est le genre de truc qui pourrait m'arriver aussi du coup on va pas au ski. Ah si l'an dernier, et je suis reviendue avec l'entorse genoutale (mais j'avais fait ça bien le dernier jour !)

  • Mais même le dernier jour, c'est la totale lose!

  • Ah quand même ! Sacrées "vacances". Je suis de Picardie également, et j'ai des amis qui choisissent les terrils du Nord pour le ski... enfin, ça ne doit pas valoir le paysage des Vosges. Allez, le paysage, l'air (venteux le jeudi) de la montagne, ça au moins c'était bien ?

  • Non même ça c'était pas bien. Un vent de dingue! Les terrils, bonne idée ;)

  • Ben si, mais au début il ne tenait pas dessus!

  • oh putain quelle merde, il m'avait en effet bien semblé que ça le faisait pas via Instagram :-( Ce qui est con c'est qu'il faisait super beau la semaine d'avant quoi, et que les associés n'étaient pas malades non plus ... C'est étrange mais malgré cette lose j'ai l'impression que tu ne t'es même pas tellement énervée, si ?

  • JE RELATIVISE :)

  • Il ne faut pas chercher c est les Vosges !
    Par chez nous entorse du genou pougauche ma grande (7ans) et maladie bien lourdingue potentiellement grave pour mon 5 ans avec 3 jours d'hospitalisation et une grosse flippe. Heureusement ça se finit bien. Conclusion nous n'irons plus jamais dans les Vosges ! ( mais ils veulent retourner au ski l'an prochain! Mais pourquoi ?????)

  • Tu gagnes.

  • Viendez dans les Alpes !! Il faisait un temps superbe !
    Bon la loose de l'angine + les travaux=mauvais karma = va te recueillir au bord d'un canal sur un banc
    MOUHAHAHA

  • Avec mon sandwich?

  • On dit quoi par politesse dans ce cas ? "Oh mais ça fera des souvenirs dont vous rigolerez tous ensemble plus tard ;) "
    En attendant, faut digérer ... ou se dire que ça aurait pu être pire ... vous auriez pu skier plus et Milou (ou Zorro ou Rosette ou Pierrafeu, ou Grand Mari ou toi ou toute la famille) se serait casser la jambe/le coccyx/le bras :-p

  • Oui voilà, d'où ce billet, j'en ris maintenant ;)

  • ah quand même... les boules. Je ne pensais vraiment pas que c'était à ce point là. Il faut dire que votre karma au ski avait été plutôt bon jusqu'ici

  • L'année dernière il avait été un peu mouillé quand même notre karma ski ;)

  • Salut! Je suis une lectrice de l'ombre, c'est mon premier commentaire (je te suis sur Instagram aussi).... et je suis vosgienne :-).
    Déjà, rétablissons la vérité: le Schnepfenried, c'est l'Alsace ..... les Vosges (les vraies, hein!), c'est de l'autre côté du versant.
    Question karma, on doit avoir le même, car j'étais en congés aussi la semaine dernière, à la maison .... à 15 min des pistes (Gérardmer/La Bresse): autant dire que je suis allée à la piscine, que ma maison est nickel chrome, ainsi que mes voitures!

    Les Vosges, c'est beau quand il fait beau! Après le problème est que la fréquentation en hiver est disproportionnée par rapport à la taille des stations.... et dès que le temps est moche, c'est la misère (pour se garer, aller faire ses courses, trouver une activité potable...)

    Mais si tu es prête à retenter l'expérience, je peux te donner des adresses de locations sympas et des bons plans pistes !

  • Pourtant c'est en plein dans les ballons des Vosges, non?

  • Pffff à te lire j'en pleurerais presque d'énervement aussi!
    Les vacances de Pâques de l'an dernier dans la Creuse restent dans mes souvenirs de la loose... du coup cette année on part au ski... j'ai compris le coup des forfaits au jour le jour :)
    Bises
    marion

  • Voilà, ne pas être trop optimiste ;)

  • Ah ouais quand même!On dirait nous qui partons en vacances!
    Du coup on part quasi plus autant garder nos sous pour nous

Écrire un commentaire

Optionnel