14/05/2014

Gel la solution!

Depuis presque deux mois je cours.

Au début, je ne pensais pas tenir. Enfin les deux premières séances ça allait mais quand je me suis mise à courir plus longtemps j’avais tellement mal aux mollets que je ne pensais pas persévérer. Dans le même temps ça m’éclatait vraiment donc j’ai cherché des solutions. Je consacrerai un billet entier à ma nouvelle passion (uhuhuhu) mais avant ça je veux vous parler d’une des solutions que j’ai trouvée pour me soulager les gambettes après la course : le ClimaxolGel des laboratoires Lehning.

gel1.jpg

On m’a proposé de le tester et j’ai sauté sur l’occasion espérant que ça décontracterait mes mollets en béton armé.

Alors en fait, je pense que c’est plus mon changement de chaussures de course qui a résolu le problème.

Par contre le ClimaxolGel est devenu un rituel après ma douche suivant ma sortie running. Je ne suis pas fan d’étalage de crème, ça prend du temps, ça colle, bref ce n’est pas trop mon truc.

Mais pour un test avec toi, je ferai n’importe quoi, pour un test avec toi… 

Première impression : le gel sent bon (il me rappelle un alcool à base de menthe…), il décongestionne bien les jambes ça me fait comme un coup de fouet dans la circulation sanguine, il est assez rafraîchissant et j’ai une sensation d’apaisement assez magique après l’application.

 

gel2.jpg

Et là où c’est le top du top (et ça fait vraiment la différence avec d’autres gels « jambes lourdes » déjà testés) c’est qu’il hydrate ! Et ça moi, ça me botte. J’adore les produits multi-utiles ! Surtout que j’ai des mollets tendance croco aussi tôt sortie de l’eau. 

Il colle quand même un peu… mais comme c'est le soir et que je dors nue avec un tee-shirt et un shorty, ça passe. 

J’ai même mis le tube dans le frigo de l’entreprise pour un effet encore plus froid. (Et ça me fait deux étages à descendre si je l'oublie…)

Pour info, le gel est composé de cinq extraits de plantes : marron d’Inde, hamamélis, huile essentielle de menthe poivrée, aloe vera et amande douce, ce qui en fait un gel très naturel. 

Avec l’été qui approche, je compte bien m’en servir les jours où je vais rester trop longtemps debout (genre à attendre les associés en extase devant une feuille trouée "qu'on dirait un visage" ou un escargot pendant une balade).

Et une dernière chose, je vais tenter ma chance pour gagner un voyage à Istanbul (sur le site), histoire de tester vraiment le gel dans des conditions de chaleur autres que celles de l’entreprise. 100 gels sont en jeu également.

 

Unknown.jpg

Ouais, j’aime me consacrer à fond à mon travail (et puis le voyage est pour deux et pas pour six, quel dommage !)

 

 

Sponsored by BuzzParadise

16/04/2014

Dis-moi comment et si tu repasses, je te dirai qui tu es…

Dans l’entreprise, nous sommes dotés d’un spécimen de paysan-chemise-à-carreaux. Hiver comme été. Alors qu’un simple tee-shirt ferait très bien l’affaire, surtout l’été, mon paysan n’en démord pas, la chemise c’est classe pour conduire le tracteur ou la moiss’batt’.

Oh parfois il met des polos. Parfois.

Au début de notre relation, dans l’ancienne époque comme dit Zorro, je repassais quelques fois ses chemises.

L’hiver, je ne faisais que le col, hop sous le pull, ni vu ni connu.

Parce qu’il faut bien que je vous l’avoue : je déteste repasser. Pour faire bonne figure devant belle-maman, je n’ai bien sûr jamais avoué ma répulsion vis-à-vis de la table à repasser, lui préférant grandement la table basse du salon, sur laquelle je posais les pieds pour une soirée détente bien méritée. 

Et puis on a eu quatre associés en cinq ans et mon excuse pour reléguer la table à repasser au rayon antiquités était toute trouvée : mais je n’ai pas de temps à perdre avec le repassage !

Seulement Grand Mari a quand même regretté ses chemises bien repassées (enfin surtout l’été). Qu’il ait des regrets me faisait de sacrées belles jambes. 

« Tu veux des chemises sans un pli ? Fais-le toi même le repassage ! »

Quand on a eu une aide ménagère, elle m’a proposé de faire un peu de repassage. Je n’en voyais pas la nécessité, le linge bien étendu, un pliage soigneux et hop… ni vu, ni connu. 

Quand Grand Mari l’a su, il a recasé le dossier « chemises ». Bon, ok. Sauf que je ne savais même pas où était le fer ! 

« Allo, Grand Mari, il est où le fer à repasser ? Ah!? Tu l’as rangé dans le grenier ! » Je crois bien que l’aide ménagère m’a prise pour une cinglée.

Bref. C’est ainsi que Grand Mari eut à nouveau quelques chemises (pas toutes, faut pas pousser mes heures de ménages dans les orties non plus) sans un seul pli.

Et il a pris le pli, justement.

« Quand même, ça se range vachement mieux le linge repassé" (Oui parce que Mme Clean repassait en douce quelques autres fringues).

Alors voilà, comme je ne veux pas sacrifier les heures où Mme Clean intervient au seul repassage, j’ai eu grâce à Calor, une big révélation. 

Je vais offrir une centrale vapeur Calor à Grand Mari pour son anniversaire !

Dans chaque domaine, Grand Mari n’aime que le top moumoute en matière d’équipement. Je vais donc me débarrasser du fer qui n’a pas de débit vapeur sous haute pression et de son copain le réservoir d’eau qui fuit partout pour une véritable station vapeur avec une production de vapeur sous haute pression dans sa base séparée. 

Comme il sera heureux quand il verra cette vapeur haute pression envoyée au cœur des fibres du linge pour un résultat impeccable et rapide. Et grâce au réservoir séparé il pourra repasser SANS interruption.

En plus il se trouvera des points communs cette centrale vapeur : comme lui, elle est plus grande et plus volumineuse que les autres appareils car il faut bien ça pour contenir toute la technologie haute pression (mini-cuve + grand réservoir d’eau).

Et dernier point mais pas des moindres (vu qu’il n’a JAMAIS détartré la cafetière de toute sa vie), contrairement aux appareils à vapeur qui peuvent être confondus avec une VRAIE centrale vapeur, pas besoin de cartouches filtrantes !

De mon côté, en plus d'offrir un merveilleux cadeau qui ravira Grand Mari, je me ferai aussi plaisir puisque j'aime acheter en France et que les centrales vapeur Calor sont créées et produites en France dans l’usine de Pont-Evêque (Isère).

Voilà, cette idée ne fait pas un pli.  

Bravo moi.

TE-STEAM_GENERATOR-PRO_EXPRESS_TOTAL-KIT_PHOTOS-MONTAGE-CHEMISE-3.jpg

Grand Mari will have the power.

 

Sponsored by BuzzParadise  

23/01/2014

Pierrafeu tente sa chance

Les associés ne sont pas du genre à ne pas parler la bouche pleine. Au contraire. Pas que postillonner sur leur voisin leur plaise (enfin moins que de lui roter dans l'oreille), non c'est surtout qu'ils ont TOUJOURS quelque chose à dire. Surtout au petit-déj, comme si cette nuit sans parler les frustrait trop. 

Il faut qu'ils rattrapent le temps perdu (dormir c'est pour les taiseux).

Ce matin, Zorro nous expliquait que la Reine d'Angleterre "possède" plusieurs enfants. Aussitôt, je le repris : "on dit la Reine d'Angleterre a plusieurs enfants, on ne possède pas des enfants Zorro". 

Il acquiesça trouvant même que "posséder des enfants, ça faisait esclave".

Grand Mari jusqu'ici silencieux déclara alors de façon solennelle : "oui c'est plutôt l'inverse ici. C'est nous les esclaves de nos enfants."

Et Pierrafeu en désignant du doigt son père : "Toi là! Va me chercher un coca et des bonbons!"

 

^_^