Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

paris

  • Une journée avec mon grand...

    Je ne sais pas vous, mais ici c'est pas fastoche de réussir à se dégager du temps avec un enfant pour un tête à tête d'une durée de plus de 20 mn.

    J'en avais parlé dans la dernière émission de Paroles de Blogueurs, un de mes trucs pour passer un peu de temps avec chacun de mes enfants et de les emmener (quand c'est possible) un par un en voiture pour les courses ou un rendez-vous.

    Milou ne réclame pas encore de moments seuls avec Papa et Maman. Faut dire que ça fait pas si longtemps qu'il a pris le chemin de l'école.

    Zorro par contre en voudrait un peu plus.

    Et mercredi grâce à Fisher Price et La Redoute, on s'est offert une journée à deux.

    Le matin, nous étions invités à un rendez-vous de la Tribu Fisher Price, dont je vous reparlerai, au restaurant Môm vers l'avenue des Ternes. Zorro était un peu grand pour l'événement mais resté bien sage et s'est occupé avec les nombreux macarons, pains au chocolat, casse-croûte au camembert du brunch pendant que je votais pour le jouet de Noël Fisher Price et que je discutais avec les collègues. 

    Et d'ailleurs j'ai enfin rencontré Aurélie avec laquelle j'ai quelques points communs...

    Pisherprice-mom.jpg 

    Puis nous avons pris la direction du Palais de l'Elysée que Zorro voulait absolument voir (je pense qu'il croyait voir le Président en chaussons dans sa cuisine) en passant par l'Arc de Triomphe tout près.

    L'air de rien, on a bien crapahuté puisque qu'après avoir reluqué les vitrines de la rue du faubourg Saint Honoré, on a continué vers la Place de la Madeleine pour rejoindre les vitrines de Noël animées du Printemps et admirer le sapin des Galeries Lafayette.

    vitrine-grandsmagasins.jpg

    Zorro en a pris plein les yeux! Et a failli s'évanouir au rayon des jouets. " [Il] n'avait jamais vu autant de Lego, Playmobil, Figurines Papo... de toute sa vie!"

    Il a fallu que je prenne en photo les mises en scènes de Lego Star Wars, et les figurines géantes. Il était comme un ... gosse. 

    Et ça m'a fait plaisir de le voir encore si enfant, lui qui me semble déjà si proche de l'ado...

    Vers 14 h, nous nous sommes posés dans un petit restaurant de sushis vers Opéra.
    Zorro, malgré le brunch du matin, a englouti ses makis, sushis et son bol de riz sans broncher. 

     

    sushis-paris.jpg

    Repus nous avons pris la direction du Marais où nous avions rendez-vous pour découvrir la collection des fêtes de La Redoute.

    laredoute-fete.jpg

    Là encore, Zorro a pu se rendre compte que la vie d'enfant de blogueuse n'est pas toujours simple : cadre magnifique, goûter exquis, animations créatives et surtout l'espace Tatoo tenu par Tatoofab.

    lareoute-gouter.jpg

    Zorro s'est transformé en homme tatoué et ses frères et soeur n'ont pas eu à l'envier car nous sommes repartis avec quelques planches...

    Pendant que Zorro vidait les saladiers de bonbecs j'ai eu le plaisir de faire la connaissance de Violette et revu Shalima et Isa. Bref, on a causé.

    tatoofab.jpg

    Après il a fallu reprendre le train et rejoindre notre cambrousse. Retrouver les associés restés à la maison et qui avaient plein plein de questions! Eux, n'ont pas été très bavards sur leur journée, j'ai juste su de Milou, que "Papa a fait des pâtes au ketchup fondu".

    Bref, une chouette journée à refaire !

  • Blogo-bELLES

    Ca faisait des mois qu’on préparait ça.
    Ca faisait des semaines que j’avais bétonné le « casage » des petits pour la journée.
    Ca faisait une journée que mes rochers cocos étaient prêts.
    Ca faisait quatorze heures que j’avais réfléchi à ma tenue.
    Ca faisait une journée que j’avais acheté mes billets de train.
    Ca faisait cinq heures que j’étais partie de la maison.

    12 h 30 c’est l’heure.

    Je sonne. Elle me répond à l’interphone. Je comprends tout de suite que je ne me suis pas trompée de nom quand j’entends derrière elle, des cris de filles.

    Plus je monte les escaliers, plus je les entends rire. Mon cœur bat vite.

    J’ai le trac.

    Une entrée d’appartement, un sourire accueillant. Je suis chez Léonie, rassembleuse de Folasses depuis 2010.

    Des filles, plein de filles, j’ai pas connu ça depuis le dortoir de l’internat en seconde.

    Je les regarde toutes, je me perds dans ces visages dont certains me sont pourtant connus.

    J’embrasse Cranemou, Poulette, Alorom, Bloody, Nanette, Béatrice, Mentalo, Sophie L.

    Je me noie dans les rires !

    Je n’ai plus le trac.

    As de trèfle nous rejoint. Re-embrassades.

    D'habitude, j'aime pas embrasser mais là, si.

    Anna Panika passe voir les folasses. Elle est chouette, elle a un nerf de famille !

    Thenewme fait son entrée. Re-embrassades. J’ai du mal à la reconnaître sans son casque ;)

    Muriel vient compléter la tribu des folasses pour cette après midi. Elle est habillée en rouge sans doute pour narguer son apprenti meurtrier de compagnon.

    Et après, après… des rires, du zizi coincoin, des victuailles, des photos, des clopes à la fenêtre…

    Ma tête en est encore pleine. Quel bonheur cette blogosphère !

    Ca faisait des années qu’on se connaissait !

    On aurait tellement voulu embrasser Bbflo, Mary et La Mère Joie, mais sûr ce sera pour la prochaine fois!

  • L'entreprise en expédition à Paris 2

    29 octobre

    19h30

    Milou est déposé chez ses grands-parents
    (Yes !!, un de moins !)

    30 octobre

    6h45

    Réveil des parents

    7 h 15

    Réveil des trois grands nains

    « -On va à Paris, on va à Paris, on va à Paris
    -On se calme, on se calme, on se calme »

    7 h 30

    Les trois nains sont habillés

    7 h 30

    « -On déjeune pas ?
    -Non, on déjeunera dans le train
    -On déjeunera dans le train, on déjeunera dans le train, on déjeunera dans le train
    -On se calme, on se calme, on se calme !! »

    7h 40

    Départ vers la gare

    7 h 50

    Arrêt à la boulangerie pour le petit-déj dans le train. Huit pains au chocolat, un chausson aux pommes , trois jus d’orange.

    8 h 00

    Retrait des billets au guichet. Je crâne avec mes réservations « Microsoft ». La guichetière s’en fout.

    8h 02 

    Compostage des cinq billets

    8 h 12

    L'entreprise prend place dans le train.

    8h13

    Je préviens notre voisine, qu’il est encore temps pour elle de changer de wagon. Pour nous il est trop tard, tous les manteaux sont retirés…

    8 h 15 

    Pierrafeu : « Je vois la Tour Eiffel »

    Zorro : « c’est impossible ! »
    Pierrafeu : « si, je la vois »
    Rosette : « où ça , où ça ? »
    Moi : « bon, on va déjeuner !! »

    8h25

    J’hésite à faire changer tout le monde de place en douce, tellement le sol et les fauteuils sont recouverts de miettes…(oui, je sais les manteaux, les sacs…)

    8h27

    Je ramasse ce que je peux.

    8 h 30
    Je sors le jeu de sept familles, le batawaf et le jeu Mini Match. Djéco I love you.

    8 h 45

    “Quand est-ce qu’on arrive
    -Encore une heure
    -Ohh, naaann , c’est trop long ! »
    -Oh regardez le château d’eau !
    -Oui mais elle est où la Tour Eiffel ???

    Grand Mari fait semblant de dormir, le salaud, et je ne fais pas semblant de le réveiller à grands coups de pied dans les tibias !

    9h15

    Une partie de Bata-waf plus tard et c’est la guerre dans le carré V.I.P (Very insupportables petits). Zorro accuse Rosette de tricher et Rosette accuse Pierrafeu de tricher. Mais Pierrafeu ne joue pas… Non, il fait le cheval enragé sur les genoux de son père.

    9h20

    Putain mais quand est-ce qu’on arrive ??

    9h25

    Zorro renverse son jus d’orange sur son pull.

    9h45

    Le train ralentit

    9h50 

    A nous Paris
    Mais elle où la Tour Eiffel ???
    Pierrafeu et Rosette, ils paient ou pas le transport ? On va dire que non !

    9h51

    Zorro dit bien fort « y’ a beaucoup de nors ici ! Et beaucoup d’hommes en robe ! »

    10h00

    R.E.R B. Les nains nous détestent.

    10h10

    Pourquoi il s’arrête le RER ?
    Ah, c’était un terminus !! Mais on est pas arrivés !!

    10h20

    Nous attendons le R.E.R. Du retard est annoncé. Les nains nous haïssent.
    Pour les dérider un peu, on leur propose d’aller voir tout de suite la Tour Eiffel.
    Ca les déride des pommettes et des jambes. Ils sautent partout. Je me vois déjà expliquer aux pompiers comment mon enfant a été écrasé par le R.E.R. Je sais c’est gore mais j’avais une trouille monstre que l’un d’eux tombent sur les rails.

    10h30

    Ahhhh ! Nous sommes dans le R.E.R

    10h40

    De l’air,du vrai, pas de la soufflerie qui pue.
    Il faut marcher un peu avant de voir la dame de fer.

    "Pourquoi tu dis la Dame de Fer, Maman ??"
    Oh !! Pourquoi je leur ai dit la Dame de Fer ??
    Nous rencontrons des dizaines de vendeurs de petites Tour Eiffel.

    10h50

    Rosette nous fait une crise. Elle veut une petite Tour Eiffel !

    10h52

    Le ciel est bleu, nous voilà sous la Tour Eiffel. Oui mais Rosette VEUT une petite Tour Eiffel.

    10h54

    Seul Zorro est un petit peu intéressé par le monument. « La vache, le boulot qu’il a eu Gustave Eiffel pour tout boulonner ! 

    11h00

    Les nains on faim. Ils réclament le MC Do.
    On leur fait faire un tour aux Champs de Mars. Pierrafeu saute dans toutes les flaques. Rosette reste ferme sur son désir de petite Tour Eiffel .

    tF.jpg

    Cette sal$p% de Tour Eiffel

     

    11h05

    Ras le bol.
    On décide de laisser la Dame de Fer et reprendre le R.E.R

    11h10

    J’achète des tickets Zone1 et 2.
    On attend le R.E.R. Les nains nous maudissent.

    11h30.

    Arrivés à destination !
    Oui, on va aller au Mac Do !!!!
    RIEN. Que des bureaux, ici à Issy.
    On passe devant un self/traiteur genre resto d’autoroute puis un resto Japonais.
    Je tente le Japonais mais on me répond : MC DOOOOO !

    On marche, on marche, on marche.

    12h00

    Et finalement ce sera le self/traiteur genre resto d’autoroute. Chips, sandwichs, pipi, clope.

    12h45
    Pierrafeu me demande: “au fait, qu’est ce qu’on fait là ?
    -On vient faire les manettes
    -Ah, ouais, c’est vrai ! 
    -Mais ça veut dire quoi ?
    -J’en sais rien, on y va »

    Et nous voilà repartis. Les gars courent. Rosette n’en peut plus.

    13h15

    Arrivée chez Microsoft.
    On s’est gourés d’entrée.

    13h20

    Thomas vient nous chercher.
    Je me sens légèrement provinciale de province sur ce coup là.

    13 h30

    Ca y est! NOUS SOMMES LES MANETTES.

    Enfin, les gamins d’abord.
    Non, mais ho !! Je vais quand même pas me déhancher devant tout le monde.
    Non ! Je préfère papoter avec Oum. Elle est adorable et je suis assez intimidée de la rencontrer.

    13 h45

    Jane/Libelul arrive en famille. Je suis contente de la revoir.

    13h50

    Rosette a déjà englouti deux barres de mentos fruits, et deux sachets de dragibus.
    Elle laisse ses frangins faire les manettes.

    14 h 00

    Ca y est je fais la manette mais en petit comité (ah, bon c’est filmé ?). Grand Mari aussi fait très bien la manette. Mais c’est terrible ce truc ! Pourtant, je ne peux pas aimer ça, je déteste les jeux vidéos à cause des boutons ! Ahhhh ! D’accord. J’ai compris j’aime car c’est avec mon corps que je joue. Y’a rien à comprendre, juste à se laisser porter ! C’est comme ça que j’aime jouer (hein, Libelul !).

    14 h 25

    Avec Grand Mari, nous savons que nous sommes foutus. A moins que les gosses n’oublient cet endroit peuplé de grands enfants disponibles pour jouer avec eux, ces saladiers remplis de bonbons…

    15h00-15h50

    Je fais la connaissance de Muriel et je rencontre maman at home. Elles sont venues en famille.
    maman@home se déchaîne à la course avec jane. Mais elles savent qu’elles sont filmées ? 
    Et cerise sur la Kinect, Sandra m'annonce une bonne nouvelle!

    16 h 00

    Il faut repartir. Les nains se laissent moyen faire. A part Rosette, elle emplit ses poches de bonbons, elle est prête à affronter les transports en commun !

    16 h 40.

    Nous avons 50 minutes d’avance. Les associés patientent devant une glace au quick.

    17h00

    Enorme fou rire avec mes associés à cause de l’odeur pestilentielle des toilettes !
    Tout le monde décide de se retenir !

    17 h 10.

    Je composte les cinq billets

    17 h 20

    Nous montons dans le train.

    17 h25

    Je préviens nos voisines, qu’il est encore temps pour elles de changer de wagon. Pour nous il est trop tard, tous les manteaux sont retirés, les sacs posés…

    17 h 30

    Le train démarre enfin.
    Le retour se passe un peu comme l’aller, les envies de caca en plus…

    18 h 50

    Arrivée en gare de Saint Robert. Nous sommes extenués. Nous, les parents, pas les nains.

    18h52

    Pierrafeu décide de sauter du train et se retrouve avec la marche dans le dos et les fesses entre le train et la bordure du quai.
    Il hurle de douleur.

    18 h 54

    Entre deux pleurs il aperçoit au loin la fête foraine de Saint Robert et réclame pour y aller.
    Il hurle maintenant de frustration

    19 h 20

    Enfin à la maison. On est bien en province.