Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

En vrac comme la chambre de mes associés #22

20181009_191401.jpg
Ça c'était Paris.

 

Bon, les gars, on ne va pas se mentir, je n'arrive pas à suivre. Mais je ne réussis pas à arrêter ce blog non plus. 

Et finalement, je ne suis pas obligée de choisir. Ecrire quand je peux, plutôt que quand je veux, c'est déjà pas mal ?

Non?

Si, on va dire, si.

> Ce blog

Déjà, merci. Je sais, je ne réponds plus ou peu aux commentaires. Souvent, je les lis sur mon téléphone et comme ce n'est pas pratique pour répondre, je me dis que je le ferai plus tard. Mais plus tard n'arrive jamais. J'en suis à un moment de ma vie ou je dois choisir entre des toilettes qui ne sentent pas trop le pipi, des repas sans trop de surgelés et du linge plié et pas en boule ET gérer mon blog. Bref, je vous le dis souvent et c'est toujours d'actualité, c’est tellement réconfortant de vous lire. Tellement bon aussi, de voir que parfois, de vider mon sac ici ça vous aide un peu.

> Le nouvel ancien collège

Pierrafeu est donc retourné dans son ancien collège. Une semaine après avoir quitté le collège avec internat. Même s'il danse beaucoup moins que l'année dernière, je passe encore quelques folles soirées entre envie de prendre l'avion très loin (j'ai un jet John Deer garé dans la pâture des chevaux) et l'envie remplir mon mug de bière forte plutôt que de thé.
Pas simple de gérer sa souffrance, clairement il n'aime pas les cours. Le pousser ce qu'il faut. L'écouter, un peu mais pas trop. J'ai en ce moment une trouille bleue qu'il ne veuille plus aller du tout au collège. La déscolarisation. Je ne me vois pas du tout gérer encore cela. Je m'en sens incapable. Pour tout vous dire, j'aspire à un peu de retour à la normale. Et là, avec son angoisse, ses pieds de plomb chaque matin, c'est mal engagé. Clairement, dans ce domaine j'aimerais tellement avoir 10 ans de plus. Car JE SAIS qu'il va y arriver. Mais en attendant, c'est long. C'est compliqué. Expliquer toujours et encore et puis toutes ces fois où je vois bien qu'on me juge trop "mère poule". Vous allez me dire "mais tu t'en fous", mais croyez-moi, à force, ça use.

> Les amis

Ces deux dernières semaines, j'ai eu la chance de voir beaucoup de mes ami(e)s. Les vrai(e)s. Je me suis fait un shoot d'amitié. Un shoot de bavardages, de complicité. Et ça m'a bien remonté le moral. Déjà de connaître autant de chouettes personnes et puis de me rendre compte que finalement c'est un domaine où je ne suis pas si nulle. Dans ses amis, il y a celle que je connais depuis 20 ans (20 ans !), celle que j'ai connue à la sortie de l'école de nos enfants, celles et celui que j'ai connus grâce à ce blog, celui avec qui j'ai travaillé il y a 17 ans... et il y a aussi cette rencontre avec Véronique Mougin, auteure dont je vous avais parlé ici et ici. Je l'ai vue à la Fête du livre de Merlieux, j'avais pas beaucoup dormi la veille mais quel plaisir de mettre une voix sur ses mots ! Et vous ne pouvez même pas imaginer à quel point, c'est une chouette fille ! Je m'en doutais un peu, mais la voir "en vrai" n'a fait que le confirmer. 

> 12 ans

C’est l’âge de Rosette et Pierrafeu depuis le 5 octobre. Nous avons fête leur anniversaire en famille et pour la première fois, j’ai réussi à inviter tout le monde juste au dessert. Exit la carbonnade pour 17 adultes et 9 enfants. Je me suis enfin écoutée. Clairement, je préfère quand on déjeune tous ensemble. Mais je ne regrette pas d’avoir pris cette décision. Cela m’a notamment permis d’aller à Paris jeudi et d’y voir mes ami(e)s.
Sinon, on va dire que Pierrafeu et Rosette sont désormais pleinement entrés dans l'adolescence. Avec ses bons et relous côtés. Mais de façon générale, ça roule pour eux, je les trouve plutôt heureux (et moi plutôt vieille)

> Instagram

J'ai beau me dire "c'est pas vraiment la vérité". Je me fais piéger, moi aussi. Ça me mine, de ne pas avoir de branches d'eucalyptus sur ma table basse, de shampoing solide, de "I love my job", de don pour le crochet, de vitesse en course à pieds, de bibliothèque, de tiroirs ordonnés, de déco léchée. Et là, tout le monde me dit "non mais tu t'en fous !" Ouais, mais pas toujours. Et que dire des "marques" qui te snobent et préfèrent les comptes très beaux, très cadrés. Comme si, même après presque 9 ans de blogging, t'es à peu près rien, parce que ta vie n'est pas assez rangée. Quel dommage que finalement, on communique sur les réseaux comme dans les magazines. 

> La course

Je me trouve toutes les excuses du monde pour ne presque plus y aller : fatigue, travail, pas le temps, trop de vent... J'ai quand même couru un trail urbain nocturne de 10 km dernièrement. Et c'était vraiment sympa, on a visité les monuments de la ville de Saint Quentin (hôtel de ville, basilique, musées...) pendant la course. Ça faisait des pauses marche bien appréciées de mes mollets. Bref, il faut vraiment que je reprenne sérieusement surtout que...

> J'ai arrêté de fumer

Pourquoi j'ai décidé d'arrêter de fumer le 1er octobre, je n'en sais rien. Mais depuis ce lundi 1er octobre, 10h30, je n'ai pas fumé. Je n'ai pas utilisé de patchs ni de gommes à la nicotine. Ça va plutôt pas mal. C'est assez difficile en fin de journée. Pour l'instant, je n'ai pas pris de poids (enfin, je ne compte pas le burger king, le resto à Paris et l'anniversaire de Pierrafeu et Rosette), car c'est bien cela qui m'inquiète. Je ne sais pas si je vais tenir sur la durée, mais ce sera toujours ça de pris.

> Toi, toi mon poids

Je dois vous faire un point rapidement sur la méthode Linecoaching. Promis, je vous raconterai tout : le positif et le négatif de mon point de vue.

> Ma poisse informatique

Mon Mac Book Pro ne se mettant plus à jour et s'arrêtant intempestivement plusieurs fois par jour (sans redémarrer parfois), j'ai décidé d'acheter un PC tout en un. Chez Boulanger je suis allée. Pas celui qui fabrique des petits pains (ouais ce sont les pains au chocolat d'ici)(clique pour lire une des nombreuses hontes de ma vie)  mais celui qui te vend tout pour ta maison. Et j'ai pris un ordi tout en un. Qui a affiché un message d'erreur de disque dur et présenté un petit claquement intempestif sans discontinuer au bout de 20 min. Et après avoir TOUT installé. Boulanger me l'a donc repris et échangé contre un neuf.
Une fois que j'avais déballé le second, j'ai bien évidemment voulu le démarrer. Apapu. Marchait pas. Problème d'alimentation du transformateur. Je suis donc retournée à la boutique. Après avoir claqué la bises à TOUS les vendeurs, et fait un café au directeur, j'ai récupéré, non pas un premier, non pas deuxième, mais un troisième ordinateur. Je l'ai installé dans mon joli bureau. Et le bouzin fait un bruit d'avion prêt à décoller. 

J'ai pleuré (vraiment). Parce que bon j'ai un peu de boulot. Et un peu ras le clavier des allers-retours à la zone commerciale à 25 min de chez moi. Le père de la pote de Rosette (lis le billet cité plus haut), va passer voir vendredi. Mais j'ai peu d'espoir "Ouais, c'est quand même pas normal ce bruit" qu'il m'a dit au téléphone. 
Je vous passe l'abonnement Office dont la clé ne s'activait pas, et pour laquelle, j'ai dû faire deux autres allers-retours. Je rêve d'un monde sans ordinateurs et sans nocivité du tabac.

> Les surgelés

J'ai dit plus haut que j'essayais de les limiter et c'est plus que ça, on n'en mange pas. Sauf quelques légumes. Sauf quand j'ai pas le moral et que j'en ai plein le cµ%. Alors pour me remonter le baromètre, je file chez Picard. Certaines s'achètent un nouveau sac, moi je remplis mon congel et je dis à qui veut bien l'entendre "m'en fous, j'fais plus à manger". C'est ma rébellion à moi. Mon acte de résistance, une espèce de "aller tous vous faire voir, à partir de ce soir c'est lasagnes congelées". Vous vous doutez bien, que tant qu'ils peuvent y coller 5 cuillères à soupe de parmesan dessus, les associés ça les soucie guère de manger des lasagnes indus.
C'était quand même (pour moi) le bonheur de ne pas préparer le repas. Je me suis dit que je devrais y aller plus souvent chez Picard. Et puis aussitôt, je me suis rappelé ce que j'ai lu sur les plats préparés, que c’est pas bon pour la santé. Manque plus que j'aille sur Instagram et c'est bon je peux me suicider à base de yaourt maison. 

>Moins de déchets

Ça ne va pas trop avec les surgelés cités ci-dessus. Mais je ne suis pas à une contradiction près. J'ai trouvé sur les internets un truc super génial pour que l'eau du robinet n'ait plus aucun gout ! C'est simplement du charbon de chêne qu'on met de 1 à 8 h dans l'eau pour la débarrasser de son odeur et pour la filtrer. Je vous jure que c'est bluffant. L'eau n'a plus aucun gout ! On jette beaucoup moins de plastique et on a déjà fait de sacrées économies !

> La drôlerie

Plusieurs personnes, m'ont demandé "si ça allait mieux". Des lecteurs et lectrices du blog, surtout. Je m’en suis rendu compte, je n’ai pas renvoyé l'image d'une personne très gaie ces derniers temps. Faut dire que j'en ai bien bavé. En plus dès que j'en bave trop, mon cerveau active le mode "parano". Tu vois même Boulanger fait partie du complot contre moi, j'en suis certaine. Et ma balance, n'en parlons pas, je pense qu'elle bosse pour le KGB (Kilos de Grosse Bouffeuse).
J’essaie d’y faire hyper gaffe. A moins ME plomber l’ambiance, la mienne je veux dire, à voir le verre à moitié plein et pas le verre complètement vide. C'est un exercice du quotidien.

Bon, assez raconté ma vie, comment ça va chez vous ? 

 

Commentaires

  • Bonjour,
    Je me permets juste d’intervenir sur l’arrêt de la clope. J’ai arrêté depuis 20 mois (sur un coup de tête aussi et après un quart de siècle de fumage intempestif). J’ai pris plus de 7kg sur un an et, pourtant, sans manger plus (j’y ai fait très attention) et sans réussir à les perdre. Bref, après m’être arraché les cheveux, je suis tombée sur un article parlant d’une étude établissant le lien entre l’arrêt de la cigarette et la modification de la flore intestinale, qui ferait grossir (peu importe l’augmentation ou non de l’apport alimentaire).
    https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/medecine-bacteries-font-grossir-on-arrete-fumer-48692/
    Suite à cela, j’ai fait une cure de probiotiques en cherchant ceux qui avaient des vertus « déstockantes ». Et, j’ai enfin pu perdre ce poids superflu.
    Je vous transmets l’info, au cas où cela pourrait vous aider.
    En tout cas, plein de courage. Et bravo pour cette décision.

  • Ah bah super info ! merci ! Ce sont lesquels que vous avez pris alors?
    Et bravo pour votre arrêt.

  • Ouahhh c'est trop cool de te lire ! Un billet comme tu es. C'est top.
    Allez moi je vapote depuis 1 mois, et sincèrement c'est cool. 0 manque, plus d'odeur, je ny pense plus et ça me coûte 10€ par semaine au lieu de 50.

    Pour le reste ça va bien, ça va vite, et... Je ne trouve pas de temps pour les amis

  • Cool pour la vapote ! Mon frère est adepte aussi (il était à un paquet de 25 / j)
    la prochaine fois que je descends, je te fais signe, là c'était trop court.

  • Je ne te connais pas pourtant j aimerais te faire un gros câlin . Tu as du courage et de la persévérance et tu nous en donne à toutes (du courage) et il en faut des tonnes pour arriver au bout de chaque journée avec ses gosses plus ou moins penibles, le boulot la maison...merci pour ta sincérité !
    On t aime.

  • rhoooo bah merci ;)

  • J’ai envie de te serrer fort dans les bras, de te dire que tout ira bien et de t’ouvrir une bière
    Et bravo d’avoir éviter le repas familial général pour l’anniv des twins. Moi c’est à noël, chaque année, je me dis « ah non je me tape pas le repas à 25 chez nous » et devine qui fourre la dinde ??? Cette année, j’espere Réussir : je serai enceinte de 8 mois et encore a bosser la semaine de noël. Suspens.

  • le passage du fourrage de dinde, m'a bien entendu, fait glousser. Allez résiste !
    big bisous

  • J'aimerais vraiment trouver quelque chose de fort, de positif à dire pour te soutenir, te remonter le moral. Mais la vérité c'est qu'on est bien seul.e ici bas face à nos problèmes, même quand on a de vrai.e.s ami.e.s. Alors il faudrait puiser au fond de soi-même la force d'affronter et de régler chaque problème qui se présente (et ils se présentent rarement seuls), mais c'est justement cette force qui souvent nous fait défaut. Alors il ne reste plus qu'à serrer les dents, faire le dos rond et avancer en attendant que le temps fasse son oeuvre, car finalement c'est souvent lui qui règle les problèmes...

  • Merci Cathelle. Ca va quand même mieux. Même si c'est un peu l’ascendeur émotionnel. Eh oui; on est assez seule finalement. Bises

  • Tu as bien raison, vide ton sac quand tu as besoin, on sera toujours là pour te lire et on ne te blâmera pas si tu ne postes pas régulièrement (perso je n'ai que 2 gamins et je ne serai pas fichue de tenir un blog, alors, bon respect la Pédégère). Plein de love sur toi et à bientôt... quand tu voudras !

  • Hellow
    Ben t'écris quand tu peux et moi je te lirais toujours avec plaisir (quand je peux aussi huhuhu décalage spacio temporel de mamans !)
    J'avais oublié le billet "boulanger" trooooooooooooooop bon.
    Bravo pour l'arret de la clope.
    Inta je n'y vais pas JAMAIS, pas de compte, tu sais que moi les réseaux c'est plutôt light Même sur la blogo j'ai toujours fuis le coté "vitrine famille parfaite rangée avec des enfants merveilleux, qui ne cries PAS, et on un parcours paaaaarfait en tout". Moi j'aime le vrai d'où mon affection particulière pour ton blog (et toi ma Sabine hein !).
    Au Poullailler ça roule 2 collégiens qui râle et grogne (par alternance !), des rigolade, un genou foireux (Osgood chépluquoi) pour l'un et une orientation post 3ème en discussion pour l'autre...mais globalement c'est cool.
    Des bisous

  • Personnellement, mon blog est mon défouloir et ça a toujours été comme ça :) Ca fait un bien fou, alors te ne gêne pas pour nous ! Je te trouve super courageuse. Et franchement, bravo pour l'arrêt de la cigarette. J'en suis tellement loin :(
    Sinon, pareil, mes jumeaux de 12 ans sont comme les tiens plutôt cool et relous aussi ! Et mon presque 5 ans est lui, en plein cirse d'ado. Mais tout va bien !
    A très vite

  • Ca peut aller. Ils sont tous en bonne santé, c'est le mantra que je me répète, et c'est une chance si grande, déjà.
    Pour le reste, joker.
    Mais je me remets à écrire, moi aussi. Ca fait toujours plaisir d'avoir de tes nouvelles, copine de galère.

  • Ce blog, c'est quand même chez toi, alors bien sûr tu viens quand tu veux.
    Et puis moi je suis toujours contente d'avoir quelques nouvelles, même si ce n'est pas souvent.
    je suis tombée dans ton blog quand j'ai eu mes jumeaux, il y a 9 ans, et j'aime bien te lire.

    Félicitations pour la cigarette !

Écrire un commentaire

Optionnel