Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/10/2012

Ca croustine! (avec cadeau ed'dans)

Dernièrement dans l'entreprise nous avons reçu un nouveau colis Maggi. Après le succès des papillotes, la marque propose un nouveau produit qui va faire un carton chez les enfants et les grands.

Enfin, du côté des associés et de votre pédégère c'est succès total.

Cette nouvelle astuce culinaire c'est le sachet de Croustine, une espèce de chapelure craquante (plus mieux que la biscotte écrasée) aromatisée à la tomate ou goût barbecue.

Pour réaliser les Croustines il faut juste découper des escalopes de poulet ou de dinde en 4 morceaux (genre gros nuggets) les trempés dans de l'oeuf battu et puis les rouler dans la Croustine.

croustines.jpg

Et hop au four pendant environ 10 mn et c'est prêt! La viande reste tendre et le côté croustillant twiste la pauvre escalope bien heureuse d'échapper à la crème et aux champignons!

Testées et approuvées donc. Les associés raffolent de ces nuggets meilleurs que où vous savez disent-ils.

Maggi offre à trois lecteurs de ce blog 1 lot de Crosutines (1 Croustine Barbecue et 1 Croustine Tomate Basilic). Pour jouer, dites-moi en commentaire si vous connaissiez et comment vous préparez vos escalopes de poulet.

Croustine-Maggi.jpg

Vous avez jusqu'au 8 novembre minuit pour jouer!

Edit du 19 novembre : ce sont Madel et Laureen qui gagnent, bravo j'attends vos coordonnées par mail!

Publié dans Partenariat | Commentaires (35) | Tags : croustines maggi |  Facebook | | | | Pin it!

29/10/2012

Mais qu'est-ce qui m'a pris?

En bonne mère de famille tarée, j'ai promis un goûter d'anniversaire à Rosette et Pierrafeu qui ont eu 6 ans début octobre. (Ouais il était temps...)

Mais Zorro, cet enfant malheureux "c'est pô juste d'être né au mois d'août" a réussi à s'incruster dans la fête.

Ok les associés, on va le faire. Mais vous ne pouvez inviter chacun que trois copains.

Et c'est là que, cher lecteur, tu te dis que les mathématiques c'est pas automatique, puisque c'est après avoir lancé cette restriction que j'ai réalisé que 3x3 font 9 et que 9+4= 13

Mercredi 31 octobre j'aurai donc 9 copains/copines + mes 4 associés à occuper.

Le temps semble être de la partie, enfin il ne devrait pas pleuvoir quoi.

Le thème est Halloween (oh comme c'est original un 31 octobre!) et j'ai déjà prévu le maquillage, de la déco, des bonbons qui piquent et des déguisements.

J'ai même pensé au "Bar des vampires" avec sang de hibou (Oasis pomme cassis) et cocktail de bave de crapaud (jus pomme kiwi)

Côté jeu, j'ai pensé au truc des ballons qu'il faut crever avec les yeux bandés et puis....

je sèche! 

Sinon je peux flanquer une telle trouille aux copains et les voir repartir aussitôt? 

Hin hin hin hin hin 

Sabine, la sorcière.

sorciere.gif

Yo! Tu veux manger du chat pour le goûter? 

25/10/2012

La fatigue cet état que tu ne connais pas (vraiment) avant d’être parent...

Quand t’es nulli, tu regardes d’un œil attendri (enfin dans mon cas c’était plus de la politesse), le nourrisson sagement endormi. Tu souris à l’écoute du récit des nuits infernales qu’il fait passer à ses parents.

Tu oses même penser « sérieux, faut toujours qu’elle en rajoute Simone, comme si un truc de 55 cm pouvait te rendre la vie infernale »

Et quand tu as ce bébé dans les bras, TON enfant, tu sais.
Enfin, tu le sais assez vite. Parce qu’à la mater ton bébé, ton tout petit, ton roudoudou, dort. C’est un amour. T’es prête à y retourner même si l’épisio te gratte encore ou que la césarienne t’a rendu plus vieille que ta grand-mère. 

Et puis, c’est le retour à la maison et tu te demandes bien quelle drogue ils lui avaient collé dans le bib ou le sérum phy à la maternité, parce que là maintenant après cette première nuit hachée comme un steak, t’es prête, vous êtes prêts à acheter un stock de cette drogue mystérieuse.

Et puis, tu te reprends. Toi, tu vas gérer. (N’oublions pas que la nulli devenue primi est bien naïve).

Dans l’entreprise Zorro a très vite fait ses nuits. Expression à la con, s’il en est mais bref à trois semaines, il dormait de 22 heures à 7 heures. Donc j'ai pavané. « Oh, bah tu sais Simone, Zorro dort bien. Oui plus de 6 heures. Oui sans se réveiller. ». J'y prenais un certain plaisir.

A ça, on s’est vanté avec Grand Mari ! Et on l’a payé cher deux ans après avec l’arrivée de Rosette et Pierrafeu. 

Là, on a compris. Les nuits blanches, les siestes décalées, les journées de 22 heures…

Un mois et demi après leur naissance, je suis tombée dans les pommes de fatigue.

Et c’est à ce moment que je me suis dit que vraiment, cet état que je croyais connaître quand j’étais étudiante perfusée au baby coca avec des réveils à midi et ben j’en étais loin.

Avec Milou on a refait fait les fiers (on est pas des moitiés de crâneur dans l'entreprise). On était sorti de l’enfer de la fatigue et du stress et même si Pierrafeu nous faisait de belles terreurs nocturnes, c’était RIEN comparé aux premiers mois des grumeaux.

Et puis un seul enfant c’est vraiment plus facile que deux !

Sauf que le Milou, ce boulet du sommeil, n’a dormi que six heures d’affilée à 9 mois environ. Et que depuis, c’est nuit hachée sur nuit hachée. Avec des périodes où il ne se réveille que deux fois à des périodes où on se lève 5, 6, 7 fois par nuit. Le record étant de 14 levers. Alors dans ces moments là, je me demande comment je vais faire le lendemain au bureau, si je baillerai encore pendant la réunion ou en entretien, si j'oublierai où j'ai garé ma voiture, si Grand Mari n'oubliera pas les associés à la sortie de l'école…

 

fatigue parentale, enfant qui dort mal, les réveils de l'enfant, terreurs nocturnes

Il manque le filet de bave...


Je me demande comment je tiens, comment nous tenons alors que les yeux nous piquent en journée, que la lassitude est là, que la patience a quitté nos personnes parfois dès le matin, que le soir à partir de 18 heures, nous sommes d’une humeur de dogue sans aucun humour. AUCUN.

L’étape brossage des dents et coucher étant le summum de l’impatience. « Vas-y crache le dentifrice, oui c’est bon elles sont rincées là. Aller, ALLER au lit. Non pas d’histoire ce soir, il est trop tard. AU LIT !!!!! »

Mais en fait, primi, ne t’inquiète pas trop, on s’habitue. 

Les grasses mat’ jusqu’à huit heures sont synonymes de fête, les nuits sans les enfants sont des joyaux, les siestes des enfants quand ils la font encore sont le moment idéal pour les parents d’en faire autant et  les DVD sont tes meilleurs amis quand ils ne la font plus….

Et surtout tu sauras que non, tu n’es pas seule avec ton teint blafard et tes cernes violettes.

Et que Simone n’en faisait pas trop. 

Enfin, attends toi à en baver quand même.

Aller, bonne nuit !