Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Qu'est-ce qui cloche avec mes prix?

brocante.jpg

Hier j'ai participé à la brocante du village de mes parents.

Et limite ça m'a donné envie d'écrire un bouquin sur le public qui passe devant ton stand toute la journée.

J'vous fait un petit billet, ça ira quand même?

Déjà, la veille j'ai du charger la familiale (spéciale dédicace à Léonie) de toutes les merdouilles accumulées, des fringues dans lesquelles je ne rentrerai plus jamais, de jouets macdo des associés et de quelques jouets vintage (ça claque hein?) bref avant de partir j'en avais déjà marre.

Chez mes parents, j'ai retrouvé Tatafouine qui allait elle aussi tenter d'écouler des Marc Lévy et autres merveilles (les cadeaux La Redoute ou Daxon) récoltées chez les mémés de notre entourage.

La journée s'annonçait radieuse et nous allions faire fortune, c'était certain.

Le matin de la brocante à 6h on était sur le pont, enfin à la table du petit déj, notre maman essayant de nous gaver de son quatre-quart. Premier fail, avec le changement d'heure il faisait encore nuit noire. On aurait pu se lever 30 mn plus tard.

A 7h, on arrivait toutes les deux dans la rue principale, les coffres de nos voitures pleins, prêtes à en découdre.

Coup de bol, notre emplacement était bien au centre et surtout pas tout près du haut-parleur qui a dégueulé du Kendji Girac et autre Maître Gimms toute la journée (plus les pubs parlées pour tous les commerces des environs).

Après avoir sorti tous les cartons, il a fallu TOUT déballer. Au bout de trois cartons, j'en avais déjà marre.

La journée s'annonçait radieuse mais là à 7h du mat il faisait 4°. Après 4 cafés bien chauds (maman avait rempli nos thermos), un premier acheteur trouve que le prix du casque de BMX de Pierrafeu est bien trop cher. 30 mn plus tard, une dame trouve que le petit bol vintage est bien trop cher. A 9h, un enfant trouve que les jouets Macdo sont super mais son père trouve qu'il en a déjà plein sa chambre. A 10h, une vieille dame hésite face au livre de Marc Lévy "il est gros, est-ce que je vais le lire?" finalement 2€ c'est pas cher même si elle ne le finit pas. Bien sûr on lui assure qu'il est génial. Sans l'avoir jamais lu ni l'une ni l'autre. Quelques minutes plus tard, sa cousine se pointe sur notre stand attirée par nos gros Marc Lévy aux prix imbattables. Elle veut négocier, elle en prend "trois quand même, allez un petit geste". Tatafouine, lui dit "bon, ok 1€50 par livre". La cousine veut avoir le dernier mot genre reine du marchandage : "bon allez les 3 pour 5€".

C'était donc notre meilleure cliente de la journée.

Et puis on a bien sûr eu toutes les fausses joies du genre le badaud qui saisit le lot d'assiettes à steak que je traîne depuis 10 ans (elles ne rentrent pas dans le lave-vaisselle), les détaille une à une, les sous-pèse, se retourne vers sa femme et lance un "eh t'as vu chérie, c'est les mêmes qu'on a!", puis se relève et passe son chemin.

Toute la journée on s'est fait plaisir à crier "bonjour" en réponse aux "combien" condescendants et "au revoir bonne journée" aux personnes qui tournaient les talons après notre réponse. 

J'ai aussi lâché quelques "je vous le donne si vous voulez" en réponse à des négociateurs du genre je te divise le prix par 10.

Bref j'ai pas toujours été très aimable. C'est pas parce que j'étais à la tête d'un stand de merdouilles que j'allais me laisser traiter comme telle.

Mais là où je me suis fait le plus plaisir c'est à rendre la monnaie aux pinailleurs. Car j'en avais de la monnaie : 19€ en pièce de 5, 10, 20 et 50 centimes. Tous ceux qui me cassaient les pieds à négocier en râlant, je leur rendais la monnaie de leur pièce ahahaha! J'ai carrément refilé 4 € en pièces de 10 et 5 centimes ! 

Bref on a bien rigolé (lol).

On a aussi rencontré des personnes cool qui n'ont pas négocié nos prix bas ou alors avec le sourire, des gens juste contents de se balader sous le soleil (26° l'aprem!)

Et justement vers 15h30 sache-le apprenti vendeur de merdouilles, pour toi c'est mort.
Ne compte plus vendre grand chose après cette heure. C'est le moment où tu peux détailler avec ton collègue de broc' les tenues des badauds (ouais faut bien s'occuper), les tatouages un peu douteux et te dire que la crème solaire c'est vraiment d'utilité sanitaire. C'est aussi l'occasion de taper la discute avec ta maîtresse de maternelle ou avec des amis de tes parents qui n'en reviennent toujours pas des 4 enfants que tu as engendrés alors qu'ils t'ont connue "haute comme ça".

Vient ensuite le meilleur moment (ahemmm), le moment où tu remballes "ah vous remballez déjà", alors que le mec ne veut rien t'acheter. Il veut juste te signaler que lui n'a pas fini sa balade et que tu lui gâches un peu sa sortie.

Finalement, j'ai quand même vendu pour 80€.

Par contre personne ne m'a demandé le prix de mes joujoux Fischer Price vintage alors que j'étais pas peu fière de ma collec' et de ma présentation.

Big Up à mes associés qui n'ont pas dilapidé le bénéfice (et aux vendeurs de glaces absents) en achats de merdouilles (on est en train de briser un cycle je pense). On a juste dépensé 5€50 en plants de courgettes, céléri-rave, tomates cerises et brocoli.

Vivement la prochaine!

 

Ce texte est ma participation au #10dumois de Claire (lien sur l'image ci-dessous) sur le thème "qu'est-ce qui cloche". Chaque 10 du mois un nouveau thème est proposé et je tente de le décaler un peu.

Mes précédentes participations :

>Ces "bonne année" que je ne peux plus souhaiter

>Amour toujours

>Tu seras une femme, ma fille

Macaron-10-du-mois-participation-300x300.jpg

Commentaires

  • j'en aurais des choses à vendre... mais j'ai tellement de mal à garder ma bonne humeur face à certains comportements que ça pourrait se finir mal. J'ai tenté une fois, une bourse aux vêtements. Les gens s'étonnaient que les baskets (de bébés hein, celles de maintenant je les mets à la poubelle) aient été portées... bein ouai... (ils me les avaient quand meme achetées)...

  • Bonjour Sabine, moi je t'aurai demandé le prix de la tortue de bain, que j'avais la même quand j'étais petite et que je la trouve pas sur les vides greniers que je fais!

  • C'est exactement ça ! On a fait une brocante (on a même un mot en picard pour ça, une "réderie") l'an dernier, parmi 700 autres exposants. Mon mari a vendu pour 300€ d'appareils de bricolage et restes de chantier, et à 6h30 tout son stock était vendu. Restait donc des "merdouilles" (et ô surprise, certains se jettent dessus), ou des vêtements enfant pour lesquels on me proposait 20 ou 50 centimes. J'ai vite rangé tous les vêtements de marque et n'ai laissé que ceux qui ont survécu à mes garçons, mais qui ne sont plus tout frais. La journée a été longue, mais le pire... c'est que l'on recommencera cette année :)

  • j'adorais faire les brocantes mais entendre que les fringues pour enfant à 1 euro pièce c'est trop cher (vêtements nickel, lavés et pliés) bah c'est grave pénible!
    idem pour la personne qui me négocie un fer à repasser à 1 euro!!! 1 euro put@in!!

    bref, désormais les vêtements je les file à bébé du cœur, au moins ça va à des personnes en ayant besoin...

  • On a réussi un vendre notre fer à repasser 2€! Mais on failli se faire le sac cabas pour transporter le fer!

  • Piquer un sac!

  • Même chose pour moi, désormais, je préfère donner que m'embêter à négocier à 50 centimes les vêtements Petit Bateau en super état de mes enfants! C'est insupportable et très agaçant.

  • rhoo flûte la télé vintage et la caisse enregistreuse j'aurai pu les prendre moi .... bon trop loin pour venir ^^

  • Mais tellement! On en fait chaque année et même constat... on remballe à 15h ;)
    Sinon, moi j'ai tellement envie de me débarrasser que je brade ou donne, du coup je ne suis pas riche et mon mari hallucine de mon sens du commerce inexistant...
    Bises
    Marion

  • Il y a un vide grenier bientôt dans ma commune et je me tâtais à y aller! En fait ton billet traduit haut et fort le ressenti des brocantes du côté des vendeurs

  • C'est exactement ça...
    Vide dressing il y a deux semaines, à me faire harceler toute la journée pour lâcher des robes Sinequanone à 3 euros, ou des fringues de bébé lavée/repassée/pliée pour 20 centimes.
    Bref, j'étais limite odieuse avec certaines personnes, ça faisait bien rire mes voisines de stand, c'est déjà ça !
    Bravo pour ce nouveau texte, ce challenge d'écriture te réussit ;-)

  • ça fait plus de 10 ans que je n'en fais plus pour toutes ces raisons ! C'est beaucoup de boulot pour gagner peu, et se cogner toute la journée les gens mal polis qui voudraient que tu leur donnes tout....
    Il est canon ton petit stand vintage !

  • Ah les brocantes...Je laisse ça à ma fille,moi j'en peux plus... Toujours tous donner pour rien pff
    Ce dimanche,elle a vendu 2 chemises une turquoise et une blanche pour 4 euros lavées, repassées plus qu'à mettre...Qui valait 25 euros pièce, achetée à Jules ! Blasé...
    Je sais pas si vous étiez à la même brocante mais ça y ressemble !! Lol

  • Bonjour Sabine, Pourriez-vous m'envoyer des photos individuelles de vos jouets non vendus ? Je serais heureuse de les acheter pour les donner à des associations (oui, oui, ce n'est pas une blague). Voici mon adresse mail : je vous laisse me répondre quand vous le souhaitez ! Merci (mmetzinger@hotmail.fr)

  • Et évidemment je paierai les frais d'envoi en plus du prix des jouets !

  • trop longtemps que je n'étais pas venue te lire ! qu'est ce que tu m'as fait rire... Merci Sabine !
    (on aurait dit chez moi, sauf que les deux téléphones je les ai récupéré chez mes parents pour mes enfants)
    Merci encore pour la rigolade !

Écrire un commentaire

Optionnel